6 conseils donnés par des audioprothésistes indépendants qui réussissent

publi-reportage

Devenir un chef d’entreprise - audioprothésiste indépendant ? Un défi de taille ! De nombreux obstacles peuvent se dresser sur votre chemin, sans compter l’engagement que vous devrez mettre au service de votre projet. Cette aventure reste néanmoins des plus enrichissantes. Pour la mener à bien, voici 6 conseils d’audioprothésistes ayant emprunté la voie de la réussite.

 

1.      Se faire accompagner sérieusement à chaque étape de la création de son centre.


« Il faut trouver l’interlocuteur qui vous permet d’avancer en vous guidant et en calculant les risques. Vous devenez un audioprothésiste - chef d’entreprise qui se lance dans un business. Profondément indépendant, j’ai choisi Sonance Audition grâce à Hervé Bouberka qui m’a réalisé une étude de marché précise pour choisir le lieu d’implantation de mon centre et m’a guidé de la création de mon dossier - business plan, choix d’un statut, dépôt aux Greffes etc. - à l’agencement de mon centre. Par ailleurs, cette enseigne est un réseau de développement qui assiste au
mieux chaque adhérent dans sa propre expansion. », explique Sébastien Bouancheau, audioprothésiste Sonance, au Poiré-sur-ie depuis mars dernier.
 

2.     Penser à la communication et au marketing pour se démarquer avec une identité visuelle moderne et dynamique.


« Choisir une enseigne indépendante qui dépoussière l’image veillotte de l’audioprothésiste était mon objectif. Mais pouvoir construire des campagnes de communication personnalisées efficaces et peu onéreuses ainsi que de l’habillage pour mon centre, est également un critère essentiel. J’ai trouvé chez Sonance Audition, un outil unique me permettant de bénéficier de l’ensemble de ces services d’une manière très rapide et percutante grâce à une plateforme dynamique en ligne.
Mais il est également nécessaire de pouvoir compter sur un pan de marketing annuel B to B (prescripteurs) et B to C (patients) avec des campagnes de conquête, de fidélisation et de relances. Sonance a mis à ma disposition des trames personnalisables qui constituent un véritable guide concernant l’organisation de mes communications. En plus de leurs efficacité, ces supports me permettent un gain de temps précieux.»,développe Sébastien Bouancheau.
 
 
 
 

3.     Rejoindre un réseau d’indépendants compétitifs


« Il est nécessaire d’avoir accès à l’ensemble des fournisseurs existants et de bénéficier des meilleures conditions pour assurer la pérennité de son entreprise. L’indépendance poussée du réseau Sonance permet aux adhérents de profiter pleinement de ces avantages. Pour ma part, mes 7 centres étaient sous une autre enseigne depuis
août 2011, mais la force de ce réseau jeune qui monte en puissance grâce à chaque adhérent, m’a convaincue et j’ai tout changé pour Sonance.»,affirmeLudovic Delacour, audioprothésiste Sonance à Troyes depuis un an.
 
 

4.     Proposer un service Premium à chaque patient


« Aimez vos clients. Soyez customer-obsessed ! Evangélisez sans relâche vos équipes pour que la satisfaction client au sens le plus large, soit au cœur de la stratégie de votre centre. Le protocole d’appareillage de Sonance offre au patient une prise en charge très haut de gamme allant de l’Anamnèse à l’enchaînement de tests très techniques et objectifs (l’audiométrie supra-luminaire aux inserts, le test ANL, un bilan en champ libre dans le bruit, la mesure in vivo, les tests post-appareillage etc.), en passant par du coaching et en assurant un suivi minutieux du patient, une fois l’aide auditive posée, pour assurer le meilleur confort possible. Par ailleurs, le tiers payant et la gestion administrative intégrale, favorise la fidélisation en rendant l’expérience client simplissime. Je crois que
satisfaire ses patients ne peut que les encourager à la recommandation et à la fidélisation. », assure Ludovic Delacour.
 

5.     Rejoindre un réseau exigeant qui assure des formations pointues

 « Avoir accès aux formations les plus pertinentes est également un atout majeur. Comme par exemple actuellement concernant l’articulation du RAC 0, l’affinage de sa technique de réglage des directionnalités des aides auditives ou l’utilisation du RECD et de la mesure in VIVO - qui font partie du protocole d’appareillage prôné par Sonance. Ce professionnalisme me permet de demeurer un audioprothésiste qui possède toutes les compétencespointues en terme d’innovation et de connaissance de son environnement, pour rester au maximum de mon potentiel et performer dans ma prise en charge et mon accompagnement du patient. », développe Sébastien Bouancheau.
 

6.   Compter sur le partage des connaissances

 
 « Pouvoir compter au quotidien sur la force d’un réseau qui partage ses connaissances, ses expériences et questionne ses adhérents sur des cas sensibles, donne une dimension encore plus grande à notre métier. Nous avons besoin les uns des autres pour performer et chez Sonance, cet esprit d’indépendance associé à son système participatif, permet à chaque audioprothésiste d’apporter sa pierre à l’édifice. Cette intelligence collective me permet de me sentir intégré à une véritable communauté de valeur qui pousse à une évolution toujours plus qualitative»,conclue Ludovic Delacour.