Leica Provido : le microscope haute définition

PUBLI-REPORTAGE

Le microscope de microchirurgie pluridisciplinaire PROvido de Leica Microsystems, équipé de la technologie FusionOptics, combine pour la première fois les avantages d’une optique et d’un éclairage de haute qualité avec un statif de sol stable et modulable.

 
« En chirurgie otologique, nous attendons d’un microscope les qualités suivantes : une grande stabilité, car nous travaillons, notamment en chirurgie stapédienne, à de très forts grossissements ; une maniabilité sans faille, assurant un blocage immédiat, sans dérive, quand on lâche la poignée de commande : on doit pouvoir le manier d’une seule main sans avoir à faire d’efforts, tout en sécurisant un objet dans l’oreille, comme un aspirateur tenant une prothèse par exemple ; une excellente qualité d’image et d’éclairage ; enfin, une bonne profondeur de champ ne se dégradant pas aux forts grossissements. J’ai retrouvé ces qualités sur le microscope Leica PROvido. »
Grâce à FusionOptics, une technologie qui associe profondeur de champ améliorée et résolution élevée, le microscope pluridisciplinaire dernière génération de Leica offre une vue lumineuse et parfaitement nette en profondeur. Son statif, conçu pour être extrêmement léger et souple, assure une mise en place et un flux de travail efficaces en salle d’opération. Autre atout majeur du PROvido : il permet d’enregistrer et de partager facilement les données.
 

Une résolution haute définition avec l’unique FusionOptics

 
Les canaux profonds et étroits constituent un défi quotidien dans de nombreuses disciplines chirurgicales, et notamment en ORL. Avec FusionOptics, qui associe haute résolution et profondeur de champ accrue, le chirurgien peut désormais bénéficier d’une zone d’observation considérablement étendue et parfaitement nette. Cette technologie dispose de deux trajets optiques séparés : le premier fournit la profondeur de champ, le second assure une résolution élevée et le cerveau fusionne les deux images en une seule image spatiale optimale. De plus, grâce au système SpeedSpot, qui utilise deux faisceaux laser comme référence de mise au point pour fournir un point de focalisation défini pour les trois positions d’observation (chirurgien, assistant et caméra), la visualisation se fait très rapidement.
Le microscope PROvido intègre également un éclairage au xénon de 300 Watt et un éclairage petit angle, qui fournissent un faisceau lumineux concentré, spécialement conçu pour limiter les zones d’ombre, jusqu’au fond des cavités profondes et étroites. Les chirurgiens sont donc en mesure de mieux visualiser le champ opératoire sans avoir à se recentrer ou ajuster constamment la lumière, ce qui évite les interruptions pendant les interventions. En cas de besoin, un éclairage de secours équipé de lampes à arc à LED de 75 Watt ou au xénon de 300 Watt s’active automatiquement.
Il est également possible d’augmenter le grossissement de 40 %, grâce au multiplicateur de grossissement optionnel Magnification Multiplier, un point crucial pour la chirurgie ORL.
La performance optique de PROvido pense à tout et sur tout à tous, puisque le patient tire bénéfice de la technologie Brightcare : avec son logiciel d’intelligence artificielle de gestion de la lumière en fonction de la distance à la peau, le microscope permet de garder le contrôle sur les risques de brûlures, tout en ayant le confort de visualisation pour le chirurgien. « La luminosité et la qualité de l’image sont indéniablement meilleures que ce qu’on a pu utiliser auparavant », constate le professeur Valérie Franco-Vidal, du CHU de Bordeaux.
 

Un support léger et polyvalent pour une manipulation aisée

 
 
Pour une installation efficace au début d’une procédure, le support de microscope chirurgical PROvido est conçu pour être extrêmement léger et polyvalent, avec un positionnement rapide et sans effort. Le système de freins et d’équilibrage électromagnétiques permet au microscope d’être positionné à l’angle requis avec une manipulation très légère, « sans encombrement dans la salle opératoire puisqu’on peut positionner le microscope aussi bien près de soi que de l’autre côté du patient », précise le professeur Darrouzet. Avec son balancier beaucoup plus court, un risque d’oscillation moindre et surtout, un fort grossissement, il correspond parfaitement à nos besoins d’otologistes. Car c’est bien là la spécificité de notre spécialité.
Pour encore plus de précision, il est possible d’effectuer des micro-ajustements avec le joystick de commande XY. Le pupitre de commande tactile et intuitif permet une configuration rapide de toutes les fonctions du microscope et la mémorisation de profils personnalisés, grâce à une commande peropératoire flexible des fonctions essentielles (au moyen de la poignée ou de la pédale de commande sans fi l en option). « La mobilisation du microscope est facile et sans contrainte particulière, confirme le professeur Valérie Franco-Vidal. Le bras étant de taille adaptée, il n’y a pas d’encombrement de la pièce. Il est également possible pour chaque chirurgien de configurer les paramètres qui lui conviennent. Quand on fait partie d’une équipe avec beaucoup d’utilisateurs différents, c’est appréciable de pouvoir garder ses propres paramètres. Il y a une sensation d’aisance globale quand on travaille avec le microscope PROvido. La possibilité de pouvoir déclencher un certain nombre d’actions avec les commandes qui sont sur les poignets, notamment pour faire une photo, déclencher un fi lm ou l’arrêter, représente aussi un gain de temps : nous n’avons pas besoin de faire intervenir une tierce personne », poursuit Valérie Franco-Vidal. En outre, grâce aux optiques réglables et au vaste espace de travail disponible (600 mm), l’utilisation d’instruments chirurgicaux longs n’est plus limitée.
 

Visualiser et partager plus facilement

 
Grâce au positionnement flexible de l’écran du PROvido (deux options disponibles : HD de 24” ou écran tactile HD de 27”), l’ensemble de l’équipe du bloc opératoire peut visualiser en haute définition la chirurgie en cours, ce qui permet d’accroître l’efficacité du flux de travail et d’améliorer l’apprentissage. Un point que le professeur Vincent Darrouzet tient à souligner : « Le PROvido est un microscope équipé d’un bras plus adapté à l’otologie, et en même temps de capacités d’enregistrement et d’extraction en haute définition qui sont pour nous essentielles puisque que nous sommes un service international et avons besoin d’exporter notre travail. Jusqu’à présent, je partageais mon travail en enregistrant des images qui n’était pas haute définition, ce qui était très pénalisant. » En plus d’être en haute définition, l’enregistrement est aussi très ergonomique : le système HD C100 intégré permet de démarrer l’enregistrement sur simple pression d’un bouton pour capturer des séquences vidéo ou des images fixes de l’intervention. Désormais, les fichiers peuvent être enregistrés sur un dispositif USB ou par câble, directement dans les dossiers patients sur le réseau de l’hôpital, et facilement partagés, notamment pour l’enseignement de la discipline. « C’est un microscope de très bonne qualité avec une bonne luminosité, pratique manier avec ses manettes autonomes. Le système tel qu’il est fait, tout intégré, est très intéressant pour nous puisque nous sommes un site d’enseignement : la qualité d’image est très bonne tout comme l’ergonomie d’utilisation. Il est bien conçu pour l’enseignement notamment parce que les écrans sont de très bonne qualité », conclut le professeur Michel Mondain du CHU de Montpellier.
 

l

 

 
Pour contacter vos experts Leica,
rdv sur https://www.leica-microsystems.com/fr/orl/