L’Unocam publie son 2nd baromètre sur le 100% santé

OCAM



En 2021, l’Unocam a conduit, avec les fédérations de la Mutualité Française, la France Assureurs et le Centre technique des institutions de prévoyance, une nouvelle enquête auprès des organismes complémentaires santé sur le déploiement de la réforme du 100% santé.

L’enquête met en lumière les grandes tendances du déploiement de la réforme du 100% Santé sur l’optique, les aides auditives, et les prothèses dentaires notamment en ce qui concerne : l’évolution des restes à charge après intervention des organismes complémentaires santé (OCAM) ; l’évolution des dépenses et de la structure de financement ; et la pénétration de l’offre 100% Santé et sa prise en charge par les organismes complémentaires.

Pour les aides auditives, le reste à charge moyen par bénéficiaire consommant (classe I et II confondues) diminue de 502 €, passant de 1 256 € en 2019 à 754 € en 2021, soit une baisse de 40% pour les ménages sur la période observée. Cette baisse du reste à charge résulte directement du 100% santé qui se traduit par la conjugaison d’une baisse du prix moyen des équipements, d’une hausse de la prise en charge par les OCAM et l’Assurance Maladie. En effet, la prise en charge par les OCAM est passée de 972 € en 2019 à 1 178 € en 2021, soit 206 € supplémentaires (dans le même temps la prise en charge de l’AMO augmente de 135€ par bénéficiaire). Sur l’ensemble de 2021, le nombre de bénéficiaires augmente de 61,7%, et le nombre d’audioprothèses remboursées est en hausse de 54,4%.

Entre 2019 et 2021, les dépenses totales pour ces trois secteurs ont augmenté de 12% pour les organismes complémentaires, passant de 12,5 millions d’euros à 13,9 millions. Les remboursements des OCAM ont enregistré une hausse de 23%, et représentent désormais 61% (8,5 Mds€) des dépenses totales, contre 55% (6,9 Mds€) en 2019. Concernant les aides auditives, les remboursements progressent de 96%, soit un quasi-doublement, tout comme ceux de l’AMO (194 Mds€ en 2020 contre 383 Mds€ en 2021). La part couverte par les OCAM progresse sensiblement passant de 37% en 2019 à 48% en 2021(+11%). Les OCAM financent donc désormais près de la moitié des dépenses d’aides auditives (tous paniers confondus).


Pour les aides auditives, le déploiement du tiers-payant complémentaire est bien engagé, les prestations facturées en tiers-payant représentant 70,6% des prestations, en progression de 10 points par rapport à l’enquête conduite en 2018 pour le compte de l’association InterAMC.
 

Lucile Perreau