Concours d’entrée au CNA : six places sont à pourvoir jusqu’au 15 mai !

COLLÈGE NATIONAL D’AUDIOPROTHÈSE

Pour postuler au Collège national d'Audioprothèse, les dossiers sont à adresser au plus tard le 15 mai 2017. © erhui1979 - iStockPhotos.com

Afin de mener à bien les missions qui lui incombent (cf. voir ci-dessous), le Collège national­ d’Audioprothèse a ouvert six places de membres actifs à pourvoir. Elles sont accessibles ­sur ­concours, avec une date limite de dépôt des dossiers fixée au 15 mai 2017. 

Afin de concourir, il faut que l’impétrant réponde aux conditions suivantes : avoir qualité pour exercer en tant qu’audioprothésiste aux termes de la Loi 67-4 du 3 janvier 1967 ; exercer effectivement depuis au moins 5 ans ; avoir plus de 30 ans ; pouvoir être chargé d’enseignement au diplôme d’État et enfin, être disponible pour dispenser à la demande l’enseignement auprès des sites habilités.
 

Les dossiers de candidatures sont à adresser au plus tard le 15 mai à Stéphane LAURENT, Président du Collège national d'Audioprothèse, 20 rue Thérèse, 75001 PARIS.

 Le Collège national d’Audioprothèse a pour objet aux termes de l’article 2 de ses statuts :
 
1-     De regrouper les audioprothésistes ayant participé, participants ou aptes à participer à l’Enseignement préparatoire au Diplôme d’État d’audioprothésiste, permettant ainsi aux Directeurs des enseignements préparatoires au diplôme d’État d’audioprothésiste de disposer d’un corps professionnel compétent.
 
2-     De veiller à la qualité technique, scientifique, pédagogique et déontologique de l’exercice de la profession d’audioprothésiste et d’assurer la représentation et la défense des intérêts déontologiques et moraux de la profession d’audioprothésiste.
 
À cette fin, le Collège national d’Audioprothèse peut mettre en œuvre toute action ou s’associer à toute action, le cas échéant juridictionnelle, judiciaire ou administrative, tendant à assurer la défense des intérêts, ainsi définis de la profession ou de l’un de ses membres.
 
3-     D’étudier les programmes d’enseignement et ses modalités d’exercice (cours, exposés, conférences, stages, etc.)
4-     De publier les textes, articles, documents, études et communications concernant l’enseignement et l’exercice de la profession d’Audioprothésiste.
5-     De promouvoir et de récompenser la recherche en Audioprothèse et de faciliter aux audioprothésistes l’acquisition et le développement de la culture scientifique fondamentale et appliquée dans le domaine de l’audioprothèse.
D’organiser la formation professionnelle post-universitaire et d’y participer.

GB