À Prague, le colloque des Compagnons de l’audition entérine l’arrivée d’un label de qualité en 2015

MANIFESTATION

Audio infos
Audiology infos
Les audioprothésistes des Compagnons de l'audition lors du colloque de Prague, le week-end du 11 novembre ©G.Bureau

Les Compagnons de l’Audition ont organisé le week-end du 11 novembre, leurs 5es journées scientifiques à Prague, en République tchèque. L’occasion pour Michel Wiplier, président des Compagnons de l’Audition et Florentin Bizieux, directeur du réseau, de réunir 80 audioprothésistes et médecins ORL autour d’un programme scientifique aussi riche que varié et animé par d’éminents praticiens français.

Autour du professeur Lionel Collet, conseiller d’État, qui a présenté à l’auditoire les grandes lignes du projet de loi de santé et ses conséquences pour les médecins et les audioprothésistes, se sont succédé des personnalités comme le professeur André Chays, le docteur Denis Ayache, le professeur François Demard, le docteur Mary Daval, mais aussi le docteur Michel El Bez. Ils ont abordé à tour de rôle des thématiques comme « les aides auditives implantées », « l’imagerie de l’otite chronique », « l’évolution thérapeutique dans les tumeurs de la sphère ORL », et tous de concert, une dizaine de cas pratique, interagissant avec l’auditoire et confrontant les points de vue et les approches thérapeutiques dans une belle et intense émulation !

Aussi, cette manifestation aura permis de réaffirmer la nécessité d’une complémentarité entre les professions de médecin ORL et d’audioprothésiste, mais surtout de présenter aux audioprothésistes indépendants partenaires du réseau et aux médecins ORL, le label qualité sur lequel les Compagnons de l’Audition travaillent depuis plus de 18 mois. Dévoilé par Marc Froger, responsable du comité scientifique des Compagnons de l’Audition, ce label de qualité sera mis en place dès le début de l’année 2015. « Nous avons fait le choix de nous inscrire dans une démarche qualitative dynamique plutôt que de nous adosser à une norme, expliquait Michel Wiplier au cours du colloque. Par ce label, les compagnons de l’audition s’engagent à dispenser à leurs patients un service d’appareillage auditif et d’accompagnement de qualité, dans le but d’améliorer leur santé, leur bien-être et leur permettre une meilleure participation sociale. » Le label, qui fera l’objet d’une certification par un organisme indépendant habilité très prochainement, s’articule en huit chapitres : « Le projet de service », « L’accueil et l’accompagnement du patient », « Le processus d’adaptation audioprothétique », « Les rôles et missions des professionnels du laboratoire », « Le travail en réseau ouvert de santé », L’environnement de travail – les installations », « Les engagements et garanties apportées » et enfin, « L’outil d’évaluation continue des actions. »

« La philosophie des Compagnons de l’Audition tend à ne pas faire des audioprothésistes de simples vendeurs d’appareils, rappelle Michel Wiplier. Ils s’engagent sur un service : la réhabilitation audioprothétique du patient, qui s’étend de l’appareillage à la fin de vie du patient. C’est pour cette raison et pour faire respecter le professionnalisme indispensable à la bonne pratique du métier d’audioprothésiste que nous avons décidé de mettre en place ce label. Nous sommes très heureux aujourd’hui d’arriver au bout de ce processus de création qui aura mobilisé l’énergie de beaucoup de nos compagnons pour le bien commun de nos patients. Je salue ce travail collectif et me réjouis que nos compagnons disposent d’un outil qui leur permette d’aborder le futur avec sérénité. »

Découvrez le compte rendu complet de cet événement dans un prochain numéro d'Audio infos.