100% santé : la Cour des comptes demande d’abaisser le prix limite de vente

100% santé



Un article paru le 27 juillet 2022 dans Le Figaro a dévoilé que la Cour des comptes souhaiterait réduire le coût du 100% santé supporté par la Sécurité sociale et les mutuelles, en activant le mécanisme d’abaissement du prix limite de vente.

La réforme du 100% santé, a fait bondir les ventes, au point que l’institution a recommandé aujourd’hui, d'en baisser le prix de vente afin de réduire le coût pour la Sécurité sociale et les mutuelles. Un « résultat favorable » parmi d'autres, puisque le 100% santé a entraîné « une diminution du reste à charge, selon les complémentaires santé » et « une forte augmentation du nombre de patients » équipés de prothèses auditives, a déclaré François de la Guéronnière, président de section à la Cour des comptes. Or, avec 1,4 million aides auditives remboursées en 2021, le seuil activant le mécanisme de régulation (935.000 appareils) a été largement atteint et dépassé. Le président de section à la Cour des comptes recommande donc d'abaisser comme prévu, le plafond tarifaire de 950 à 900€. Cependant Luis Godinho, le président du SDA, a indiqué à l’AFP « ne pas voit comment on pourrait imposer aux professionnels qui ont si bien joué le jeu, une baisse de prix, d'autant plus que l'inflation correspond à peu près aux 50€ », a précisé Luis Godinho, président du SDA, à l’AFP. Principal financeur du 100% santé, l'Assurance maladie n'évoque d'ailleurs pas cette piste dans ses propositions d'évolution de la réforme. Son dernier rapport « charge et produits » met plutôt l'accent sur une meilleure prise en charge des « fortes corrections » en optique, des perruques pour les patients sous chimiothérapie, ou encore de l'orthodontie.
 

Lucile Perreau