Accord Kalixia, Synea, Synam limitant l'application anticipée du 100% santé : interview croisée des trois signataires

interviews 100% santé


Guillaume Flahault, président du Synea, Laurent Borella, directeur général de Kalixia, Marc Gréco, président du Synam

L’annonce de l’application anticipée du 100% santé par la complémentaire santé Harmonie Mutuelle le 29 mars 2019 avait déclenché une vague d’inquiétude dans la profession
 

Deux des trois syndicats d’audioprothésistes, le Synea (syndicat national des entreprises de l’audition) et le Synam (syndicat national des centres audition mutualiste) viennent de signer un accord avec Kalixia, le réseau de soins d’Harmonie Mutuelle, pour finalement limiter les conséquences sur leur profession.
 
Guillaume Flahault, président du Synea, Marc Gréco, président du Synam et Laurent Borella, directeur général de Kalixia et directeur santé de Malakoff Médéric ont tous les trois répondus à une interview croisée exclusive pour Audio Infos.
Audio Infos : Vous venez de signer un accord entre le Synea, le Synam et Kalixia pour limiter l’effet de l’application anticipée du 100% santé par Harmonie Mutuelle sur les audioprothésistes. Comment pensez-vous qu’Harmonie Mutuelle va désormais pouvoir financer ce dispositif, puisque les prix des audioprothèses ne devraient pas baisser ?
 
Laurent Borella (Kalixia): Harmonie Mutuelle souhaite dès cet été, proposer à ses adhérents une solution leur permettant de ne pas avoir de reste à charge ou de le réduire fortement en audioprothèse. Pour cela, Harmonie Mutuelle a accepté dans son offre « HM Audio », de rembourser au niveau du tarif prévu pour 2021 dans le 100% santé, 950€. Dans ces conditions, il nous semble normal, d’une part, de réserver cette offre aux audioprothésistes partenaires du réseau Kalixia, dont je rappelle qu’Harmonie Mutuelle est cofondateur et, d’autre part, de demander aux audioprothésistes de faire leurs meilleurs efforts pour trouver une solution sans reste à charge pour les adhérents porteurs de cette offre. Je ne doute pas qu’ils seront très nombreux à suivre cette recommandation.
 
Guillaume Flahault (Synea): Le Synea n’est pas compétent pour juger des capacités et des contraintes de financement des complémentaires de santé. L’arbitrage financier qu’a fait Harmonie Mutuelle est sûrement considérable. Son offre « HM Audio » est une anticipation du niveau de prise en charge qui s’imposera à tous en 2021. Le différentiel de prise en charge sera donc temporaire et la mise en oeuvre de cette offre induit des adaptations opérationnelles. Le Synea reste cependant défavorable aux remboursements différenciés. Retenons qu’en juillet 2019, Harmonie Mutuelle va positionner le niveau de prise en charge de son offre HM Audio, à 950 euros. C’est une bonne nouvelle pour les patients.
Marc Gréco (Synam) : Nous nous félicitons des négociations ouvertes par Kalixia et Harmonie Mutuelle ces dernières semaines. Elles ont permis de trouver un accord gagnant pour toutes les parties et au bénéfice des patients. L’enseigne Audition Mutualiste, partenaire de Kalixia depuis l’origine du réseau, saura tout mettre en œuvre pour permettre à ses clients et aux adhérents d’Harmonie Mutuelle de bénéficier dès juillet 2019 d’une offre qualitative sans reste à charge.
 
 
 
Audio Infos :  Plus généralement, comment les complémentaires santé (Ocam) comptent-elles tirer parti du 100% santé, en contrepartie des contraintes que cela leur impose ?
 
Laurent Borella : les Ocam membres de Kalixia sont tous favorables à une meilleure accessibilité financière des audioprothèses. Dans ce sens, ils soutiennent l’objectif du 100% santé et le mettront en place auprès de tous les audioprothésistes comme le prévoit la règlementation. Néanmoins cette offre ne couvre qu’une partie des équipements, et nous souhaitons au travers de Kalixia permettre à tous nos assurés de pouvoir accéder aux équipements de classe 2 selon leur besoin médical et dans des conditions économiques favorables. Dans cet objectif, Kalixia recommande de prendre en charge la classe 2 si possible aussi bien que la classe 1. En outre, nous mettrons en place aux travers de ce partenariat des engagements de qualité et de suivi des patients qui justifient encore plus pour nos assurés de s’adresser prioritairement aux audioprothésistes membres du réseau Kalixia.
 
Guillaume Flahault : Ce sont les patients surtout qui vont tirer parti du 100 % Santé. Si elle est correctement mise en œuvre, cette réforme historique devrait permettre à la France d’atteindre le meilleur taux d’équipement en Europe, tout en maintenant le meilleur taux de satisfaction. Avec l’offre d’Harmonie Mutuelle, les patients vont bénéficier d’un niveau de prise en charge renforcé dès 2019. Et puisque Harmonie Mutuelle considère que la classe 2 (offre personnalisée) ne doit pas être pénalisée par rapport à la classe 1 (offre standard), elle porte le niveau de prise en charge à 950 euros, à la fois sur la classe 1 et sur la classe 2. C'est une avancée majeure par rapport à la réforme 100% Santé. C’est encore une bonne nouvelle pour les patients.
Marc Gréco : Le Synam ne peut pas répondre à cette question en lieu et place des Ocam. En revanche, après plus d’un an de négociations avec la direction de la Sécurité sociale, ce dont nous sommes certains, c’est d’avoir trouvé en audioprothèse un accord équilibré et ambitieux à destination des patients. Cette réforme va dans le sens de l’accès aux soins pour tous et l’accord signé permettra aux adhérents qui en bénéficieront de pouvoir être remboursés à la même hauteur, quel que soit l’appareil de leur choix (qu’il soit de classe I ou classe II).
 
 
Audio infos : Depuis plusieurs années, des réseaux de soin tentent ponctuellement de faire pression sur les prix des audioprothésistes. Comment vivez-vous cette situation et pourquoi pensez-vous que cela revienne encore une fois sur le tapis ?
 
Laurent Borella : Le principe même d’un réseau de soins est de décliner un accord contractuel [avec les audioprothésistes adhérents, ndlr] autour de critères qualité garantis et de tarifs préférentiels. Le patient est le premier bénéficiaire de cet accord, puisqu'il accède à de meilleurs soins avec un reste à charge réduit dans le réseau, tout en restant libre de s'adresser au professionnel de son choix, dans le réseau ou hors réseau. Le professionnel de santé peut se son côté mieux se concentrer sur le besoin médical et reçoit plus de patients. Le réseau Kalixia est un réseau ouvert à tous les professionnels qui acceptent les engagements qualité et tarifaires : et à ce jour plus de 3200 centres d’audioprothèse ont choisi de le rejoindre et nous les en remercions. Je peux en outre confirmer qu’avec un taux de recours de plus de 70%, les assurés qui bénéficient du réseau, c’est à dire 18 millions de français, plébiscitent le réseau Kalixia.
 
Guillaume Flahault : En matière de tarification, les engagements pris dans le cadre de la réforme 100% Santé doivent être respectés. La classe 1 du 100% Santé devient la seule offre d'accessibilité à l'appareillage auditif, ce qui implique la disparition d’offres de type Primaudio. Le timing de mise en oeuvre du 100% Santé sera lui aussi respecté. Cette réforme fixe un cadre nouveau aux professionnels de santé en matière de prix mais aussi de pratiques (classification, devis, durée d’essai, délai de renouvellement, mesure du service rendu…). Ces contraintes nouvelles sont liées au renforcement de la prise en charge de l’appareillage auditif. Les relations entre complémentaires et professionnels de santé, qui se font au travers des réseaux, doivent être revisitées à l’aune de ces changements réglementaires. C’est bien ce que nous sommes parvenus à faire, de façon constructive, dans le cadre de notre accord avec Kalixia.

Marc Gréco : Plus que les réseaux, ce sont les négociations ayant eu lieu l’an passé entre le ministère, les complémentaires santé et les professionnels qui ont défini les prix et la qualité minimum que trouverons désormais en France tous les patients. Les partenariats avec les réseaux de soins doivent désormais être redessinés avec cette nouvelle donne, c’est une des raisons pour laquelle l’offre Primaudio [l’offre annoncée initialement par Harmonie Mutuelle, ndlr] ne sera plus promu par les Ocam utilisatrice de Kalixia. L’accord que nous venons de conclure avec Kalixia illustre la possibilité d’aller au-delà du 100% santé négocié l’an dernier et de trouver encore plus de bénéfices pour nos patients.oduction

 

Propos recueillis par Corinne Couté