Les audioprothésistes inquiets de l'application anticipée du 100% santé par Harmonie mutuelle

100% santé

Mathilde Lignot-Leloup, directrice de la sécurité sociale et Luis Godiinho, président de l'Unsaf (syndicat des audioprothésistes)

Le congrès des audioprothésistes a permis d’aborder l’annonce récente d’Harmonie mutuelle qui a expliqué vouloir anticiper l’application du reste-à-charge zéro dès le 1er juillet 2019 et cela sans augmentation des cotisations, pour une partie de ses adhérents à condition qu’ils aillent dans ses « réseaux conventionnés ». Si Mathilde Lignot-Leloup, la directrice de la sécurité sociale, voit cette initiative "comme un signe positif que les complémentaires sont prêtes à s'engager […], même qu'elles sont prêtes à anticiper", certains y verraient plutôt un "coup de publicité" pour le réseau d'Harmonie mutuelle.

De son côté, le syndicat des audioprothésistes (UNSAF) s'inquiète. Luis Godinho, son président, rapelle dans un communiqué que : "le « 100% santé » n’a pas été conçu pour être dévoyé à des fins marketings ou commerciales. La négociation tripartite a permis de faire reposer la réforme de manière équilibrée sur les différents acteurs. Les audioprothésistes n’accepteront donc pas de subir les choix unilatéraux de certains et de servir, au travers de sur-négociations par des « réseaux de soins », de variable d’ajustement. L’UNSAF réclame une rencontre urgente des parties signataires afin de consolider l'accord du 13 juin 2018 et que des garanties soient apportées quant au respect des engagements pris et du calendrier de mise en œuvre établi."