RAC zéro, les usagers veulent (aussi) être entendus !

Mouvement associatif

iStockPhotos.com

Alors que le protocole d’accord sur le RAC zéro devrait être signé sous peu entre les instances représentatives de la profession et la Direction de la Sécurité sociale, le collectif d’associations de personnes sourdes ou malentendantes « Idéaction », créé à l’initiative de la Fondation Pour l’Audition, souligne ne pas avoir été concerté alors qu’il avait soumis des contributions au Gouvernement pour la réussite de cette réforme.

 
Dans un communiqué de presse, le collectif Idéaction fait savoir qu’il a publié cinq points essentiels pour la réussite de la réforme du « Reste à charge zéro » dans le secteur de l’audition. Ces contributions, à destination des pouvoirs publics, constituent des revendications incontournables pour les associations de personnes sourdes ou malentendantes. Le collectif Idéaction énonce :
 
- « Dans la réforme de la prise en charge de l’audition, rien sans nous, tout avec nous : la place de l’usager, au travers de structures associatives, doit être centrale dans les concertations gouvernementales, de l’élaboration de la réforme aux modalités de sa mise en œuvre, tout au long du quinquennat. »
- « Le parcours de santé, plus loin que les aspects économiques : l’optimisation du parcours de santé et l’accompagnement de la personne sourde ou malentendante doit se penser en parallèle de la réforme, au-delà de l’accès à l’appareillage. »
- « Simplifier l’accès administratif : le parcours, notamment administratif, des personnes sourdes ou malentendantes doit se simplifier pour améliorer le recours aux soins et réduire le renoncement à l’appareillage. »
- « Prendre en compte notre diversité : la prise en charge des personnes sourdes ou malentendantes doit s’ouvrir à toutes les formes de perte auditive et être accessible à l’ensemble de la population, de tout âge,degré de surdité et éventuelles déficiences associées confondus. »
- « La prévention au premier plan : la prévention en termes de repérage des troubles auditifs, de risques liés aux nuisances sonores, et des conséquences physique, psychologique ou sociale sur les individus doit constituer un enjeu fort de santépublique. »
 
Dans son communiqué de presse, Idéaction fait savoir que des « propositions plus détaillées pour une mise en œuvre concrète de la réforme seront rédigées et publiées à la suite des annonces du gouvernement prévues au mois de juin prochain. »
 
Le groupe Idéaction réunit la Fondation Pour l’Audition et les principales associations représentant les personnes malentendantes ou sourdes et leur entourage (ANPSA, Fédération ANPEDA, Génération Cochlée, UNAPEDA, UNISDA). Ce Do Tank a vocation à exprimer leur voix, en l’absence de leur invitation à la table des concertations gouvernementales, et d'interroger le gouvernement sur l’amélioration de l’accès aux aides auditives. Plus largement, Idéaction souhaite fédérer sur le sujet de l’accessibilité des aides auditives pour les personnes sourdes ou malentendantes. 
 
À propos de la Fondation Pourl’Audition
La Fondation Pour l’Audition est reconnue d’utilité publique depuis 2016. Elle a pour ambition de fédérer des talents dans le but de faire progresser la cause de l’audition et aider les personnes sourdes et malentendantes à mieux vivre auquotidien. La mission de la Fondation est double : soutenir la recherche et l’innovation afin d’incarner d’autres possibles et ainsi faire avancer la cause, ainsi que mobiliser l’opinion à travers la prévention et la sensibilisation pour protéger le capital auditif dechacun.
www.fondationpourlaudition.org

GB