Le système de santé français au 15e rang mondial

Qualité et accès aux soins

© istockphoto

Au classement du système de santé le plus efficient, la France se classe 15e. C’est ce que rapporte une analyse réalisée par un groupe de travail international de chercheurs, publiée dans la revue The Lancet et financée par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Pour réaliser ce classement, qui regroupe 195 pays, les chercheurs ont utilisé une liste de maladies, établie par Ellen Nolte et Martin McKee en 2004, qui sont facilement traitables, à condition de disposer d’un système de prise en charge de qualité, à savoir efficace et rapide. Ces 32 maladies sont dites « évitables grâce au système de soins ». Les deux chercheurs ont par exemple sélectionné la tuberculose, la pneumonie, les cancers du sein, etc. Pour chacune de ces maladies, le groupe de travail a regardé le taux de mortalité dans chaque pays en 1990 et en 2015, grâce à une importante base de données nommée Global Burden of Diseases, Injuries, and Risk Factors Study (GBD). À partir de ces données, il a mis au point un indicateur, baptisé indice de qualité et d’accès aux soins, produisant un score de 0 à 100.

Ainsi, c’est Andorre qui se place en tête du classement, avec un score de 95 en 2015. La principauté est suivie de l’Islande (94) et de la Suisse (92). La France se classe donc en 15e position, avec un score de 88, derrière l’Espagne, l’Italie ou encore l’Irlande. Mais devant l’Allemagne, le Danemark et les États-Unis.

Autre enseignement de cette étude : 167 des 195 pays étudiés ont vu leur indice augmenter de façon significative depuis 1990, et la moyenne mondiale est passée de 40,7 à 53,7. L’analyse montre toutefois que les écarts se creusent entre les premiers et les derniers du classement : de 62 points en 1990, il est passé à 66 points en 2015.

BS