L’Agefiph propose désormais une aide au financement des aides auditives

RESTE à charge 


legende

L’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (l’Agefiph) fait entrer les aides auditives dans son champ d’intervention.

Depuis le mois d’avril, l’association propose une aide au financement des prothèses auditives dont le montant est calculé sur la base d’un reste à charge supportable par son bénéficiaire (l’aide maximale étant de 700 euros pour un appareil, et du double pour la paire). Le tarif peut également être atténué grâce à d’autres financements mobilisables tels que les remboursements par la Sécurité sociale et les mutuelles. Une nouvelle mesure qui n’est plus restreinte à une aide forfaitaire et limite le reste à charge.
L’Agefiph explique ce changement de taille par le dispositif de tiers payant comprenant désormais les aides techniques, ainsi que les autres aides financées par la prestation de compensation du handicap (PCH). Le renouvellement de l’appareil, et donc du financement, sera possible tous les 4 ans, si une dégradation de ses performances ou si une aggravation du handicap est constatée.
Toujours dans la préoccupation de démocratiser l’appareil auditif, l’Agefiph a également annoncé avoir amorcé une réflexion sur la réduction de l’avance de frais, sur le même principe que le tiers payant.  

Kessy Huebi-Martel