La Semaine du Son placée sous le signe de l’écoute et de la non-violence

évènement


De G à D : Christian Hugonnet, Natacha Krantz, directrice de la communication d'Universal Music France, et Thomas Dutronc, parain de la Semaine du son, lors de la présentation de l'évènement à l'UNESCO, le 22 novembre 2022.

Christian Hugonnet et l’équipe organisatrice ont présenté la Semaine du Son de l’UNESCO, qui se déroulera du 16 au 29 janvier 2023, en présence du parrain de l'évènement, Thomas Dutronc, et des partenaires. Cette 20e édition abordera le thème de « savoir écouter, savoir se parler », avec pour objectif une relation à l'autre qui écarte la violence, ainsi que l'impact des nuisances sonores sur la santé.

La présentation a eu lieu le 22 novembre 2022, au siège de l'UNESCO à Paris, à deux pas du ministère de la Santé. Faut-il y voir un signe ? Christian Hugonnet, le fondateur de l'association et de l'évènement, a notamment parlé de la dangerosité de " ne plus écouter l'autre, de ne plus se parler, car si nous n'arrivons plus à mettre des mots, cela dégénère en violence " a-t-il expliqué pour détailler le thème de cette édition.

Véronique Roger-Lacan, l'ambassadrice déléguée permanente de la France auprès de l'UNESCO, a rebondi sur ce concept de s'écouter se parler, en faisant le lien avec la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine. " Le système sonore de l'UNESCO est déplorable. Or, nous passons nos journées avec des écouteurs pour les traductions, à écouter des propos difficiles actuellement à entendre. Si ce système était meilleur, peut-être arriverions-nous mieux à travailler ensemble" a-t-elle expliqué. "Le monde est en ce moment conflit, ce que nous entendons aujourd'hui, c'est le bruit de l'acier, des bombes, les cris des viols et des tortures, et ces bruits m'interpellent. " Elle a ensuite imploré tous les membres de l'Unesco qui s'abstiennent actuellement sur ce sujet à s'opposer clairement au dirigeant Russe et à ses agressions.

Ramata Bakayoko-Ly, délégué permanente à l'Unesco pour la Côte d'Ivoire et ancienne ministre de la recherche dans son pays, a préféré rappeler les effets des nuisances sonores sur la santé, qui causent des dommages, au même titre que la pollution de l'air. Jusqu'à quel niveau est-il possible d'écouter de la musique sans dommage ? À quel niveau sonore les femmes enceintes peuvent-elles être exposées ? Ces questions rendent, selon elle, la Semaine du son importante.

Thomas Dutronc, a annoncé qu'il donnera le concert d'ouverture de la Semaine du Son, le lundi 16 janvier 2023 à l'UNESCO. Il a également touché quelques mots sur un label en cours de création chez Universal Music, qui ne proposera que des morceaux avec du son non compressé.

Arthur Havis, directeur général d'Écouter Voir (Visaudio), a confirmé la création de ce label pour 2024, en rappelant les dangers des sons compressés, qui suppriment les microsilences. Il a pointé l'article paru sur le sujet il y a quelques jours dans les pages du journal Le Monde et a rappelé que sa société soutenait les actions de la Semaine du son. En effet, après l'étude réalisée sur les animaux l'an passé sur les dommages causés par le son compressé, une étude devrait bientôt débuter sur l'humain avec l'aide du réseau.

Différents invités et spécialistes ont ensuite pris la parole pour dévoiler le programme plus en détail, notamment la table ronde qui se déroulera au Collège des Bernardins le 17 janvier, et qui réunira des sociologues et des philosophes sur le thème " savoir écouter, savoir se parler ". Le Pr Paul Avan a également présenté une autre conférence /table qui traitera de ce même sujet mais cette fois-ci, avec la façon dont les malentendants vivent leur malentendance. Elle réunira Christine Petit, Écouter Voir, et des personnes malentendantes, et se déroulera le 18 janvier à 18h à l'UNESCO.

Le 19 janvier, Ircam Amplify organisera son 3e forum sur les pouvoirs du son dans l'industrie, qui permettra aux participants (uniquement sur invitation) de vivre des expériences sonores immersives.

Comme chaque année, le concours " Quand le son crée l'image " sollicitera un compositeur (Ibrahim Maalouf) pour créer une bande sonore originale à partir d'un court-métrage sélectionné par le jury.

Après la semaine parisienne qui se tiendra du 16 au 22 janvier, la Semaine du Son aura lieu partout en France (dans plus de trente villes) jusqu'au 29 janvier.

La Semaine du Son se tient désormais aussi à l'étranger, puisqu’une première édition vient de se finir en Tunisie. Le Liban, la Guinée équatoriale, l'Égypte, comme 193 pays de l'Unesco, ont également leur Semaine du son. Le Maroc devrait être la prochaine destination de l'évènement.

Lucile Perreau