Assises de Nice : la surdité unilatérale au cœur des débats

Manifestation

L'Acropolis de Nice. © BS

L'Acropolis, le palais des congrès de Nice, était le théâtre de la 19e édition des Assises d’ORL (organisée conjointement avec les 5es Assises d’audioprothèse).

L’événement, qui accueille chaque année plus de monde, s’est déroulé du 26 au 28 janvier 2017, sous la présidence du Pr François Demard, cancérologue chirurgien ORL et directeur honoraire du Centre Antoine-Lacassagne (CAL) de lutte contre le cancer de Nice.

Cette année, le congrès a accueilli 2 120 participants, dont 1 780 médecins, 180 audioprothésistes et 152 kinésithérapeutes. Les 165 heures du programme scientifique concocté par le comité d’organisation ont été dispensées par 102 intervenants. Au programme : quelques nouveautés afin de coller au maximum à l’objectif des Assises, à savoir une approche pratique de la discipline : « Les Assises n’ont pas vocation à enfaire progresser la science, mais à faire progresser les professionnels de santé, afin qu’ils soient les meilleurs possible dans leur pratique professionnelle », explique en effet le Pr Demard.

Ainsi, les participants pouvaient cette année prendre part à des « master class », cours pratique d’une demi-journée chacun, abordant de façon détaillée l’un des pans de la discipline, ou à des ateliers technologiques ciblant certaines procédures. Entre ces ateliers, présentations ou master class, les praticiens avaient la possibilité de déambuler dans la zone d’exposition, où 67 exposants avaient installé leur stand, parmi lesquels les quatre fabricants d’implants cochléaires.

Lire notre article complet dans Audiology infos n° 47.

BS