Au programme du Congrès de l’Unsaf 2017 !

événement

Le 39e Congrès des audioprothésistes se déroulera au Palais des Congrès de Paris, Porte Maillot du 24 au 26 mars 2017 - (2 Place de la Porte Maillot, 75017 Paris) - ©SEPCP / Agence Sofiacome

1967 - 2017 ! Ce n’est pas une année comme les autres pour le Congrès des audioprothésistes organisé par l’Unsaf ! Cette 39e édition fêtera en effet les 50 ans de la création officielle de la profession. Pour l’occasion, le Syndicat national des audioprothésistes a mis sur pied en partenariat avec le Collège national d’audioprothèse (CNA) un programme riche et varié.

Au-delà de l’exposition commerciale qui permettra aux acteurs du secteur de faire montre de leur dynamisme en termes d’innovations et de services, plusieurs temps forts rythmeront ces trois jours de congrès. Parmi eux, la Table ronde professionnelle qui est ouverte à tous réunira des représentants de la profession, des partenaires et décideurs, autour d’un débat sur les nombreux sujets d’actualité qui préoccupent la profession, à savoir : Quelle place pour l’audioprothèse dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle ? Aussi, la Journée pluridisciplinaire organisée par le professeur Paul Avan et Monsieur Éric Bizaguet réunira un aréopage d’orateurs prestigieux autour de la thématique : « Comment adapter la prise en charge médicale et prothétique pour une meilleure efficacité de l’appareillage au niveau cognitif ? » Cette année, quatre ateliers seront proposés aux congressistes afin de les aider à progresser dans leur pratique professionnelle.  

Le Congrès des audioprothésistes se déroulera sous le haut patronage de Monsieur Thierry Mandon, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’événement sera cette année inauguré par Stéphane Laurent, président du Collège national d’audioprothèse.
 
- Inscrivez-vous au congrès en suivant ce lien.
- Consultez le programme détaillé, les informations pratiques, etc. en suivant le lien ci-après.

Découvrez le programme de la 39e édition du Congrès des audioprothésistes :

Vendredi 24 mars 2017 

9 heures : Inauguration officielle du Congrès puis conférence de presse 
 
10 h-12h30 : Table ronde professionnelle: Quelle place pour l’audioprothèse dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle ?
 
14 h-16h30 : Conférences du Collège National d'Audioprothèse 
 
16 h 30 : Première session des ateliers 
- Atelier 1 « L’usage des écouteurs insérés (inserts) en audiométrie prothétique. Implications de la norme ANSI S3.46-2013 dans la mesure du RECD. » 
Xavier DELERCE - Audioprothésiste D.E. 
 
- Atelier 2 : « Innovation dans la mesure de la compréhension de la parole dans le bruit : le Fra-Matrix, un test de phrase adaptatif dans le bruit. » 
Matthieu DEL RIO - Audioprothésiste D.E., Membre du Collège national d’audioprothèse – Bordeaux.
Yves LASRY - Audioprothésiste D.E., Membre du Collège national d’audioprothèse – Nantes.
 
- Atelier 3 (niveau débutant) : « Pratiques des mesures in vivo sur matériel FREEFIT d’OTOMETRICS : appréhender la réalité sonore au tympan. » 
Sébastien GENY - Audioprothésiste D.E., Master Ingénierie de la Santé ILIS.
 
- Atelier 4 : « Mesure in vivosur matériel Affinity : adaptation, vérification et conseil. » 
Xavier BASCLE- Audioprothésiste D.E., Master Audiologie.
 
17 h 30 : Assemblée générale de l'Unsaf.

Samedi 25 mars 2017 

Journée pluridisciplinaire : « Comment adapter la prise en charge médicale et prothétique pour une meilleure efficacité de l’appareillage au niveau cognitif ? » 
10 heures – 11 heures : « Prise en charge des surdités unilatérales »
Philippe LEFEBVRE - MD, PhD, Professeur et chef de service d’Otorhinolaryngologie, Service ORL et chirurgie cervicofaciale, CHU de Liège – Belgique. 
 
11 heures – 12 heures : « L’utilisation de l’audition chez les patients atteints de démence, comme moyen privilégié de leur maintenir une activité cognitive basée sur la musique »
Séverine SAMSON - Professeur à l’Institut Universitaire de France, Professeur de psychologie cognitive et neuropsychologie, Directeur de l’équipe Neuropsychologie et Cognition auditive, Université Charles-de-Gaulle, Lille.
 
12 heures -13 heures : « Implants cochléaires : Effet des paramètres de stimulation sur la perception et implications pour le réglage individualisé »
Olivier MACHEREY- PhD, Chargé de recherche CNRS, Marseille. 
 
14 heures -15 heures : « Le rôle et les limites d’un bilan audiologique dans la préparation d’un appareillage »
Hung THAI-VAN- Chef de Service d’Audiologie et d’Explorations Orofaciales, Hôpital Édouard Herriot, INSERM U1028, CNRS UMR5292, Lyon.
 
15 heures - 16 heures : « Intitulé à venir »
Hélène AMIEVA- Professeur de Psychogérontologie et chercheur à l’INSERM U897, Bordeaux. 
 
16 heures -17 heures : Échanges avec la salle et conclusion 
 
10 h 30 :  Deuxième session des ateliers  
- Atelier 1 « L’usage des écouteurs insérés (inserts) en audiométrie prothétique. Implications de la norme ANSI S3.46-2013 dans la mesure du RECD. » 
- Atelier 2 : « Innovation dans la mesure de la compréhension de la parole dans le bruit : le Fra-Matrix, un test de phrase adaptatif dans le bruit. » 
- Atelier 3 (niveau débutant) : « Pratiques des mesures in vivo sur matériel FREEFIT d’OTOMETRICS : appréhender la réalité sonore au tympan. » 
- Atelier 4 : « Mesure in vivo sur matériel Affinity : adaptation, vérification et conseil. » 
 
16 h 30 : Troisième session des ateliers 
- Atelier 1 « L’usage des écouteurs insérés (inserts) en audiométrie prothétique. Implications de la norme ANSI S3.46-2013 dans la mesure du RECD. » 
- Atelier 2 : « Innovation dans la mesure de la compréhension de la parole dans le bruit : le Fra-Matrix, un test de phrase adaptatif dans le bruit. » 
- Atelier 3 (niveau débutant) : « Pratiques des mesures in vivo sur matériel FREEFIT d’OTOMETRICS : appréhender la réalité sonore au tympan. » 
- Atelier 4 : « Mesure in vivo sur matériel Affinity : adaptation, vérification et conseil. » 

Dimanche 26 mars 2017 

12 h 30 : Remise des prix Unsaf puis remise du prix du poster scientifique
 

Édito de Luis GODINHO 

Président du Syndicat national des audioprothésistes


« Je suis heureux de vous présenter la 39e édition du Congrès des Audioprothésistes. L’année 2017 représente un moment charnière : elle marque, en effet, les 50 ans de la loi qui a mis sur pied la profession d’audioprothésiste.En 1967, le texte fondateur de la profession d’audioprothésiste en France a offert un statut propre aux “applicateurs détaillants d’appareils de prothèse auditive”, qui exerçaient auparavant leur métier de façon exclusive ou simultanément avec unautre (pharmacien, opticien ou encore orthopédiste). 
 
Du 24 au 26 mars 2017, au Palais des Congrès de Paris, l’ensemble des acteurs majeurs de la profession pourra faire état du long chemin parcouru et des nombreux progrès techniques établis depuis cette loi. Aujourd’hui, près de 700 000 appareils sont délivrés chaque année pour les adultes par 3 300 audioprothésistes répartis sur l’ensemble du territoire. 
 
Il s’agit également d’une période charnière pour les audioprothésistes, qui discutent activement avec les pouvoirs publics pour un meilleur remboursement de ce dispositif médical. La malaudition représente, en effet, un enjeu de santé publique. Le déficit auditif concerne toutes les générations et 10 % de la population française : l’accès à l’audioprothèse est essentiel. Plus que tout autre dispositif médical, l’audioprothèse joue un rôle déterminant dans la qualité de vie, le maintien des capacités cognitives et la santé. Elle retarde l’entrée dans la dépendance, diminue le surdéclin cognitif chez les personnes âgées ou encore les risques de dépression. 
 
Lors du dernier Congrès, une étude économique inédite sur les coûts du non-équipement avait été présentée. L’étude sur l’Impact économique du déficit auditif en France et dans les pays développés de Jean de Kervasdoué et Laurence Hartmann a démontré l’intérêt stratégique de financer les audioprothèses plutôt que les surcoûts liés au non-équipement. Conjuguée aux données scientifiques dont nous disposons, notamment les travaux de l’INSERM établissant le lien entre déficit auditif et dépendance, cette étude médico-économique a ouvert des perspectives nouvelles pour l’assurance-maladie et les pouvoirs publics, afin de bâtir une nouvelle politique de prise en charge du handicap auditif. 
 
Notre profession d’audioprothésiste se trouve quant à elle en plein processus d’évolution. Depuis cinquante ans, elle ne cesse de se réformer et se moderniser avec un seul objectif : mieux répondre aux besoins du patient en lui apportant des solutions plus personnalisées et de qualité. De nombreuses initiatives ont été prises. Parmi celles-ci : la création d’une fiche d’information référente en matière de troubles auditifs à l’attention du corps médical et des patients, afin de les sensibiliser aux risques d’un déficit auditif non pris en charge et de leur expliquer le rôle de l’audioprothésiste, et le déploiement, en 2016, d’une charte des bonnes pratiques des audioprothésistes
 
Cette profession cinquantenaire se trouve en perpétuel renouvellement et est installée pour durer dans le paysage sanitaire français. 
 
Ainsi, le Congrès 2017 témoigne de la modernité technologique de notre secteur professionnel et de l’accroissement du niveau d’expertise des audioprothésistes. L’occasion pour les exposants de faire preuve à nouveau de dynamisme et de créativité. Je remercie d’ores et déjà l’ensemble des exposants et intervenants de cette édition pour leur participation et leur soutien. 
 
Parmi les temps forts de ces deux jours figurent différents ateliers, se penchant sur l’usage des écouteurs insérés en audiométrie prothétique, l’innovation dans la mesure de la compréhension de la parole dans le bruit ou encore sur les mesures in vivo
 
Je serai heureux de vous retrouver au Palais des Congrès du 24 au 26 mars 2017 ! »

La rédaction