L'EPU commence demain, découvrez le programme !

événement

La Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette à Paris © GB

L’enseignement post-universitaire en audioprothèse (EPU) organisé par le Collège national d’audioprothèse (CNA) commence demain.

Cette 21e édition est placée sous la thématique : « Pratique fondée sur les preuves en audioprothèse : l’approche scientifique peut-elle favoriser l’esprit critique et améliorer nos pratiques au quotidien ? » Découvrez le programme détaillé !

Programme 2016 :

VENDREDI 2 DÉCEMBRE 2016

8 heures : Accueil des participants
 
8 h 45 - 9 h : Introduction à l’EPU 2016 — Fondements scientifiques : une clé indispensable pour comprendre les enjeux de demain.
Introduction : Pourquoi un EPU sur la pratique fondée sur les preuves ? Quel peut être l’apport pour notre exercice quotidien et notre avenir ?
S. LAURENT, Audioprothésiste D.E., Gourin. Président du Collège National d’Audioprothèse (CNA).

SÉANCE DU MATIN

9 h - 9 h 15 : Un exemple concret pour commencer : application à un cas pratique.
S. LAURENT, Audioprothésiste D.E., Gourin. Président du CNA.
 
9 h 15 - 9 h 35 : Les différents types d’études cliniques : description, interprétation et limitation.
D. COLIN, Audioprothésiste, Lyon. Responsable des Études de l’École de Lyon.
 
9 h 35 - 9 h 55 : La présentation, ça compte ! Statistiques descriptives, médiane, centiles, boites à moustaches, lire, comprendre et évaluer les résultats...
D. COLIN, Audioprothésiste, Lyon. Responsable des Études de l’École de Lyon.
 
9 h 55 - 10 h 35 : Véracité de l’information en audioprothèse : comment déceler les biais méthodologiques, l’effet placebo, la subjectivité de l’observateur ou l’extrapolation.
Pr S. GALLEGO, Directeur d’Enseignement, université de Lyon I. Professeur associé des universités. Audioprothésiste D.E., Lyon.
 
10 h 35 – 11 h 05 : Pause
 
11 h 05 - 11 h 35 : La recherche en audioprothèse : un besoin, une nécessité, mais avec quelle réglementation ?
Pr C. PARIETTI-WINKLER, Professeur et codirectrice d’Enseignement, École de Nancy.
 
11 h 35 - 12 h 20 : Les statistiques : un outil pour mieux décider et mieux agir en audioprothèse. Les statistiques, bien que souvent redoutées et parfois évitées, sont au centre de la pratique fondée sur les preuves. L’objectif de cette communication : démystifier cet outil, et en faciliter la compréhension au moyen d’exemples simples reliés à l’interprétation de résultats et la prise de décision en audioprothèse.
C. MICHEYL, Directeur européen de la Recherche, Starkey France. Membre associé, Équipe « Cognition auditive et Psychoacoustique », Lyon I. Membre associé, Laboratoire des Systèmes perceptifs, Paris.
 
12 h 20 - 13 h 50 : Déjeuner

SÉANCE DE L’APRÈS-MIDI

13 h 50 - 14 h 35 : Suppléance mentale et perception de la parole : conséquences sur la variabilité des scores à l’audiométrie vocale à partir de plusieurs expérimentations utilisant les listes de mots de Fournier et Lafon dans des populations de patients malentendants. Importance des différents facteurs cognitifs influençant la perception d’un mot isolé et la variabilité d’un score de perception de la parole.
A. MOULIN, Chargée de Recherches, Équipe « Dynamique cérébrale et cognition », Centre de recherche en Neurosciences de Lyon, université de Lyon I.
 
14 h 35 - 15 h 10 : Notion de niveaux de preuve : la hiérarchie de l’information scientifique, une étude clinique seule ne constitue pas une preuve !
A. COEZ, Audioprothésiste, Paris. 1er Vice-président du Collège National d’Audioprothèse.
 
15 h 10 - 15 h 40 : Pause
 
15 h 40 - 16 h 20 : Première synthèse : thérapie sonore et acouphène, quelques études passées au crible, avez-vous un esprit critique ? La stimulation acoustique et électrique pour traiter les acouphènes : quel bilan ? Illustrations des bonnes pratiques de la méthode scientifique à partir de l’exemple des études réalisées sur les acouphènes.
A. NORENA, Directeur de Recherches, Laboratoire de Neurosciences intégratives et adaptatives, université d’Aix — Marseille.
 
16 h 20 - 17 h 10 : Deuxième synthèse : vous êtes curieux ? Réalisez votre propre étude ! Encadrement de mémoire, questionnement personnel dans le but d’améliorer votre pratique, ou simple curiosité… autant de raisons de vous familiariser avec le design expérimental et l’analyse de données : les bonnes méthodes pour concevoir une étude qui « tient la route », et en comprendre les résultats.
C. MICHEYL, Directeur européen de la Recherche, Starkey France. Membre associé, Équipe « Cognition auditive et Psychoacoustique », Lyon I. Membre associé, Laboratoire des Systèmes perceptifs, Paris.
 
17 h 10 - 17 h 55 : Évaluation générale : grand quizz avec correction.
S. GARNIER, Audioprothésiste D.E., Sartrouville. Docteur en Ingénierie biomédicale.
 
18 h - 19 h 30 : Réunion d’information commune UNSAF/CNA
Audioprothésistes installés ou salariés, venez nous rencontrer ! En janvier 2017, nous célébrerons les 50 ans de la législation de notre profession. L’Autorité de la concurrence a conduit un travail approfondi sur notre secteur pendant toute l’année 2016. À quoi faut-il s’attendre dans le futur pour notre exercice ? Venez en discuter avec nous !

SAMEDI 3 DÉCEMBRE 2016

8 h 30 : Accueil des participants

SÉANCE DU MATIN

9 h - 9 h 40 : Évaluations médico-économiques des prothèses auditives : principales méthodes, principaux résultats.
Dr L. HARTMANN, Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris.
 
9 h 40 – 10 h 05 : Implantation cochléaire et cognition chez le sujet âgé : nouvel enjeu de la relation patient-audioprothésiste ?
Dr E. FERRARY, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris
 
10 h 05 - 10 h 30 : Comment améliorer la prise en charge audioprothétique des personnes âgées en institution ?
C. RENARD, Audioprothésiste, Lille.
 
10 h 30 - 11 h : Pause

11 h - 11 h 20 : Recherche et développement, prothèses auditives, implants cochléaires : choix technologiques, inscriptions et communications.
A. GAULT, Audioprothésiste, Béthisy Saint Martin.
 
11 h 20 - 11 h 50 : Pratiques fondées sur des preuves scientifiques et recommandations internationales d’appareillage : intérêts et limites.
F. DEJEAN, Audioprothésiste, Montpellier et M. DEL RIO, Audioprothésiste, Bordeaux, Maître de conférences associé, École d’Audioprothèse,
Université de Bordeaux.
 
11 h 50 - 12 h 10 : Neurosciences et prise en charge des patients acouphéniques.
A. NORENA, Directeur de Recherche, CNRS Marseille.
 
12 h 10 - 12 h 30 : Intelligibilité de la parole dans le silence et dans le bruit : ce qu’il nous reste à expliquer...
Pr C. LORENZI, Directeur des Études scientifiques, ENS Paris.
 
12 h 30 - 13 h 45 : Déjeuner

SÉANCE DE L’APRÈS-MIDI

13 h 45 - 14 h 15 : Intérêts du Big Data en audioprothèse.
Y. LASRY, Audioprothésiste, Nantes.
 
14 h 15 - 14 h 45 : Appareillage du patient acouphénique et déficient auditif, de la théorie à la mise en pratique.
T. ROY, Audioprothésiste, Rouen et H. BISCHOFF, Audioprothésiste,
Paris.
 
14 h 45 - 15 h 15 : La réhabilitation de la (sub)cophose unilatérale, quelles possibilités aujourd’hui ?
Pr S. GALLEGO, Directeur d’Enseignement, Université de Lyon I. Professeur des Universités associé. Audioprothésiste D.E., Lyon. J.GUTLEBEN, Audioprothésiste, Mulhouse.
 
15 h 15 - 15 h 45 : Pause
 
15 h 45 - 16 h 15 : Réglages de l’appareillage auditif controlatéral chez le patient implanté cochléaire.
F. REMBAUD, Audioprothésiste, Périgueux et G. GERBAUD, Audioprothésiste, Reims.
 
16 h 15 - 16 h 45 : Expériences dans le réglage des aides auditives pour l’écoute de la musique.
C. GUEMAS, Audioprothésiste, Carhaix et B. HUGON, Audioprothésiste, Paris.
 
16 h 45 - 17 h 15 : Patients présentant une courbe auditive en « pente de ski », que faire ?
E. BIZAGUET, Président d’honneur du Collège National d’Audioprothèse. Délégué général chargé de mission auprès des Pouvoirs publics.
 
17 h 15 - 17 h 45 : Conclusion et clôture
S. LAURENT, Audioprothésiste D.E., Gourin. Président du Collège National d’audioprothèse.
 

Plus de renseignements sur le site du Collège national d’audioprothèse : http://www.college-nat-audio.fr/

La rédaction