L’Ific célèbre ses 10 ans d’existence

Anniversaire

© BS

L’Institut francilien d’implant cochléaire (Ific) a fêté ses dix ans. Le 15 juin, les dirigeants de l’Insitut ont invité patients, industriels et association à célébrer cet anniversaire à l’hôpital Rothschild, siège de l’Institut. Lors de cet événement, organisateurs et invités ont pu échanger sur la thématique de l’implant cochléaire, sur l’histoire de l’Ific, sur son avenir aussi.

C’est logiquement le professeur Bruno Frachet, président de l’institut, qui a introduit les festivités. Avec Geneviève Monguillot et les professeurs Sterkers et Garabédian, il a fondé l’Ific en 2005. Dans son discours, il a retracé l’histoire de l’Institut depuis sa création et remercié toutes les personnes qui avaient soutenu ce projet.

« L’ific est là pour éviter la rupture dans la continuité des soins, pour limiter au plus court la période de mauvais fonctionnement d’un dispositif. L’Ific répond à l’urgence et à la matériovigilance, a rappelé le Pr Frachet. Il se trouve à la tête d’une file active qui croît très régulièrement : environ 250 à 300 personnes implantées par an. »
La création et les dix années d’existence et de bon fonctionnement de l’institut n’auraient pas été possibles sans un soutien financier conséquent. Bruno Frachet a ainsi tenu à remercier, entre autres, l’ARS d’Île-de-France, « pour son soutien et sa clairvoyance, Agir Pour l’Audition en la personne de Françoise Bettencourt Meyers, mais également l’ensemble des fabricants d’implants cochléaires ».

Geneviève Monguillot puis Martine Smadja, directrice de l’Ific, ont ensuite pris la parole pour respectivement remercier le Pr Frachet et toutes les personnes et organisations qui ont contribué au succès de l’Ific.
Ces discours ont ensuite laissé place à deux tables rondes : la première réunissant les quatre fabricants d’implants cochléaires et la seconde offrant la parole aux associations (Génération Cochlée, Aific et API).

Enfin, le Pr Thierry Van Den Abbeele (Paris) a pris la parole : « J’ai accepté de prendre la suite de Bruno Frachet, d’abord parce que je l’aime beaucoup ! », a ainsi expliqué le chef du service ORL de l’hôpital Robert Debré, avant de raconter à l’auditoire comment il a rencontré le Pr Frachet, lorsqu’il était son interne au début des années 1990.

La cérémonie s’est achevée par la remise des prix du concours artistique organisé par l’Ific et auquel tous les patients suivis par l’institut pouvaient participer. C’est Jennifer Lescouet qui a remporté le premier prix du concours photo, suivie de Nadia Zbairi et de Pierre Pelloso (deuxièmes ex aequo) et de Christian Guittet. Madame Dominique Mirailh a pour sa part remporté le prix du concours de nouvelles avec « Le rêve d’Esteban ».

BS