Demant abasourdi par une cyberattaque à 80 millions d’euros

cyber-sécurité


Demant, fabricant de la marque Oticon, a été victime d'une cyber-attaque le 3 septembre 2019

L'impact financier de l'attaque perpétré par des hackers sur les systèmes de Demant, le fournisseur des aides auditives Oticon, le 3 septembre dernier, aura coûté à la multinationale entre 550 et 650 millions de couronnes danoises (entre 73 et 87 millions d'euros ), selon les premières estimation de l’entreprise.

Demant a expliqué que l'activité de vente au détail d'aides auditives ont été parmi les plus durement touchées d'abord en Australie, puis aux États-Unis, au Canada, suivi par le Royaume-Uni, qui a été parmi les derniers à voir son système revenir à la normale.
L'incident a laissé les centres du monde entier dans l’incapacité de fournir les utilisateurs finaux correctement.
Si les systèmes informatiques sont depuis redevenus opérationnels, une source intérieure à Demant a expliqué à Audio Infos UK que "lorsque l'attaque a eu lieu, malgré l’arrêt rapide des systèmes informatiques de Demant pour limiter les dégâts, les activités clés, la R&D, la production, et la distribution étaient toutes affaiblies.
“La sauvegarde des données est globalement resté intacte", a expliqué la société, mais son activité de vente d'aides auditives en gros a été affectée dans la mesure où « c’est l'un des mois de croissance les plus importants de l'année - en particulier aux États-Unis, qui est notre plus grand marché - ".
« Nous avons été sévèrement touchés en Asie-Pacifique en raison du moment choisi pour la cyber-attaque. L’Europe a également été durement touchée par le fait que nous sommes actifs dans de nombreux pays et que l'appareillage est parfois plus complexe qu'aux Etats-Unis », rapporte Audio Infos UK de sa source interne à Demant.
L’estimation des dommages financiers inclut la perte de ventes et la croissance afférente. Mais une couverture prévue par l’assurance de 100 millions de couronnes (environ 13 millions d’euros) a été déduite. De plus, Demant prévoit d’engager des frais d’environ 50 millions de couronnes danoises (7 millions d’euros) suite à cette attaque.
Les investissements de l’entreprise ont été secoués, au point que le 26 septembre, Demant a suspendu temporairement sa cotation en bourse.
Søren Nielsen, président de Demant, a déclaré : « la cybercriminalité a eu un impact significatif sur notre capacité à générer la croissance prévue pour le second semestre, et même si nos opérations commerciales font leur maximum pour compenser l'impact de l'incident, nous sommes dans une situation où nous ne pourrons pas réaliser une croissance commerciale à la hauteur de nos ambitions. Nous avons travaillé sans relâche pour revenir à la croissance, tout en minimisant l'impact sur les clients et les utilisateurs de nos produits. Nous sommes reconnaissants pour la patience et la loyauté montrées. Demant continuera d'aborder l'incident avec un dévouement extrême jusqu'à ce que nous ayons complètement récupérés et rétabli ce qui était gravement perturbé par l’incident. "
Une image plus claire de l'impact financier sera établie le 7 novembre, lors de la déclaration de gestion provisoire de Demant du 7 novembre.

Source : Demant

 

Peter Wix