Lantos commercialise son scanner de numérisation 3D des oreilles

SCANNER 3D

Lantos Technologie

Autorisé à être commercialisé aux Etats-Unis par l’Agence fédérale américaine de produits alimentaires et médicamenteux, le scanner de numérisation 3D de Lantos permettrait aux audioprothésistes de remplacer la prise d'empreinte classique du conduit auditif par silicone par un scan en 3D.

Le 20 mars dernier, Lantos Technologie a annoncé la commercialisation aux Etats-Unis de son système de numérisation 3D du canal auditif. Autorisé par l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), il aura fallu plusieurs années pour que ce produit né de plusieurs recherches au sein l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) arrive sur le marché.  Pour autant, « avec déjà plus de 22 000 scans et plus de 4 700 individus appareillés avec des aides sur mesure, les équipes de Lantos estiment avoir démontré la valeur ajoutée du scanner d’oreille 3D, aux patients, aux praticiens et aux fabricants », peut-on notamment lire au sein de leur communiqué de presse.

Une technologie 3D innovante
Très compact et proposé sous la forme d’un pistolet dont un embout est à diriger vers le conduit auditif du patient, le dispositif se différencie des traditionnelles empreintes d’oreille en silicone. Celui-ci s’appuie sur une technologie de numérisation à base de membrane. Il permet de capturer plus d'un million de points de données de l'oreille externe, et ce jusqu'à 4 mm du tympan en une seule numérisation. Ces données collectées lors de l’analyse intra-auriculaire sont ensuite enregistrées par un système numérique basé sur le cloud. Elles permettront alors aux professionnels de santé auditive de moderniser leur pratique puisqu’ils pourront réaliser plus facilement et plus rapidement des audioprothèses personnalisées, tout en répondant aux besoins précis des patients.

Un nouveau concurrent pour Otometrics 
Le scanner 3D de Lantos Technologies a commencé sa commercialisation lors de la conférence annuelle de « l’American Academy of Audiology » du 27 au 30 mars dernier à Columbus, dans l'Ohio. Ce salon a été l’occasion de confronter l’innovation de Lantos à celle d’Otometrics et son Otoscan, déjà disponible en Europe depuis plusieurs semaines et approuvé par la l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), pour les patients de 18 ans et plus.

Si dans l’idée le principe de numérisation reste le même, la technologie brevetée par Lantos diffère quelque peu. Évoquant cette technologie, John Bojanowski, P.-D.G. de Lantos Technologies, s’est expliqué au sien d’un récent communiqué de presse. « Les avancées dans les technologies d’aides auditives ont été impressionnantes ces dernières années, mais les audioprothésistes et leurs patients peinent à en tirer pleinement profit, car les moulages sont inefficaces. Il est temps d’abandonner les empreintes et de faire de l’audiologie personnalisée une priorité, en adoptant des technologies qui permettent d’offrir un produit sur mesure sans sacrifier la qualité de l’expérience des patients. »

Le scanner 3D de Lantos Technologies n’est actuellement pas disponible en Europe. L’entreprise veille actuellement à un plan d’expansion en dehors de ses frontières.

T.V