6,5% d'augmentation pour les ventes d'appareils auditifs

croissance 


crédit : hyejin kang / iStock

C'est ce que révèlent les chiffres de l'EHIMA publié en avril dernier concernant les ventes d'aides auditives en 2018. Pour une nouvelle année de suite, le nombre de prothèses auditives vendus a augmenté plus rapidement que les années précédentes.

L'EHIMA, qui regroupe les sept principaux fabricants d'aides auditives européens, a publié en avril 2019 les chiffres concernant les ventes d'appareils auditifs pour 2018. Au total, 16 035 000 appareils ont été vendus, soit 6,5% de plus que l'année précédente. Le nombre total de prothèses auditives vendues ne cesse de croître ces dernières années : +4,1% en 2016, +5,7% en 2017. " Puisque de plus en plus de personnes prennent conscience des avantages des prothèses auditives pour la santé, la part des déficiences auditives non traitée diminue" à déclaré le Dr. Stefan Zimmer, secrétaire général de l'EHIMA, en ajoutant : "Cependant, il reste nécessaire de sensibiliser le public sur les conséquences d'une perte d'audition non-traitée".

 

A l'échelle européenne, plus de 22 millions de personnes sont touchées par une déficience auditive non traitée selon cette étude réalisé en 2018 par l'Université Brunel et Hear-it. Le coût d'une perte d'audition non traitée y est ainsi estimée à 185 milliards d'euros par an. "Les déficiences auditives non traitées dans l'UE coûtent plus cher que le budget annuel de l'UE" soulignait l'EHIMA dans un communiqué publié en mars dernier. Ce coût résulterait de deux facteurs : une qualité de vie moindre due à une déficience auditive invalidante, ainsi que la perte de productivité liée à un taux de chômage plus élevé chez les malentendants. Au sein de l'Union européenne, 34 millions de personnes sont atteintes d'une déficience auditive, les deux-tiers ne sont pas traités pour leurs problèmes d'audition.

Antoine ERICHER