Starkey délocalise sa R&D à Tel-Aviv et lance à la fin de l’été Livio AI, une aide auditive avec intelligence artificielle et biocapteurs

stratégie


©iStockPhotos.com 

La firme Starkey a fermé ses installations de recherche à Berkeley, en Californie pour ouvrir un nouveau site en Israël. 

Le fabricant américain a fait savoir fin juin que la société souhaitait installer sa recherche et son développement à l’échelle mondiale. Un nouveau centre de développement high-tech a ainsi été ouvert à Tel-Aviv, en Israël, et sera supervisé par Amit Shahar, nouveau vice-président du développement. Amit Shahar était précédemment directeur du département Systems Innovations chez Intel. Il travaillera sous la direction de Achin Bhowmik, directeur technique et vice-président exécutif de l’ingénierie chez Starkey et qui a lui aussi rejoint le fabricant américain d’aides auditives après avoir quitté Intel Corporation en 2017.


Un changement d’orientation pour les équipes de R&D déjà été entamé lors de la Hearing Innovations Expo en janvier, événement pendant lequel le Dr Bhowmik s’est engagé à redéfinir l’aide auditive en y adjoignant différents "biocapteurs" et de l’intelligence artificielle. L’objectif : faire de meilleurs appareils et faire de l’aide auditive une véritable passerelle vers la santé et le bien-être en général. Et l’avenir de l’aide auditive est déjà prêt puisque la première aide auditive embarquant de l’intelligence artificielle et des biocapteurs - baptisée LivioAI - sera disponible pour les audioprothésistes français début 2019.
 
Interrogé sur la fermeture du Starkey Hearing Research Center en Californie le 29 juin et l’ouverture de son nouveau centre en Israël, Brandon Sawalich, président de Starkey Hearing Technologies expliquait : « Israël a été choisi comme nouvel emplacement de R&D pour accroître l’empreinte mondiale de l’entreprise. L’équipe de Tel-Aviv se concentrera sur la technologie des biocapteurs, le développement d’algorithmes, l’audiologie et le traitement du signal, ainsi que sur le développement de prototypes. Tout cela est conçu pour compléter l’équipe de recherche du siège principal du Minnesota, qui est responsable de 90 % de la production totale de Starkey. »

La rédaction