Widex fête ses 60 ans à Paris sous le signe de l’innovation

événement

Christophe Lebarbier, directeur de Widex France a accueilli plus d’une centaine de professionnels de l’audition à la Tour Eiffel, le dimanche 4 septembre, afin de célébrer les 60 ans de la marque danoise. © GB

La firme danoise Widex fêtait à Paris les 4 et 5 septembre son 60e anniversaire. L’occasion de réunir plus d’une centaine de professionnels de l’audition dans le cadre prestigieux des salons de conférence juchés au premier étage de la Tour Eiffel.

Au programme de ce rendez-vous anniversaire, deux jours de festivités, mais également de travail et d’ateliers, afin de retracer les nombreuses innovations qui ont émaillé l’histoire de Widex et par extension de l’audioprothèse, et ce, depuis 1956… Une occasion aussi de présenter les projets et de faire part des ambitions de la marque pour les années à venir.

C’est Christophe Lebarbier, directeur général de Widex France, qui a introduit l’événement, dimanche matin, dévoilant la feuille de route de la marque. En préambule de son intervention, il a tenu à rappeler que « depuis plus de deux ans, la filiale française se réinvente complètement. Une mise à plat de nos services et de nos procédures — à l’instar d’une nouvelle vision globale donnée par notre P.-d.g., Jørgen Jensen — qui étaient nécessaires, afin de répondre au mieux aux attentes des professionnels et servir la vision du groupe dans l’échange et à la cohésion. Cette vision peut se résumer ainsi, soulignait Christophe Lebarbier : “Donner l’accès à un monde illimité de sons en offrant à chacun une audition parfaite”. » Dans la foulée, le directeur France de Widex a rappelé les missions du groupe : « Elles consistent à proposer les meilleures aides auditives et le meilleur service à nos clients. Et pour cela, nous sommes convaincus d’offrir le son le plus perfectionné et le plus naturel du marché. Nos produits permettent à chacun de se connecter et de communiquer facilement. » Une volonté assumée de Widex de remettre le patient au cœur des priorités et de se positionner sur le très haut de gamme. « Au-delà de cela, la mission première de Widex est d’aider les malentendants à mieux entendre, c’est cela notre cœur de métier ! » Si Widex revendique aujourd’hui un positionnement clairement « Premium », elle peut compter sur l’introduction sur le marché de sa nouvelle puce UNIQUE pour donner le cap. « Lancée le 15 octobre 2015, elle incarne à la perfection notre volonté de nous réinventer et d’évoluer », commentait-il.

Les salons de la Tour Eiffel © GB

En présence de Jesper Funding Andersen et de Peter Schaade, respectivement directeur des ventes et du marketing pour Widex et directeur de la filiale allemande du groupe et vice-président des ventes Europe de l’Ouest, Christophe Lebarbier est revenu sur le renouveau du groupe incarné par ce lancement d’UNIQUE. « C’est un succès pour le groupe Widex. Et la satisfaction est au rendez-vous chez nos utilisateurs. Nous l’avons d’ailleurs mesuré. 100 % des utilisateurs se disent satisfaits ou très satisfaits de leurs appareils ! Nous obtenons avec Unique une amélioration globale de la qualité du signal sonore de + 24 % et une amélioration de la qualité d’écoute dans les environnements bruyants de + 43 %, etc. Aussi, avec le lancement de cette nouvelle puce et de différents modèles d’aides auditives, Widex France enregistre à nouveau une belle croissance ! » Quand le marché augmentait de 4,3 % au quatrième trimestre 2015, Widex connaissait une croissance de + 12,6 %. Et sur le premier semestre de l’année 2016, quand le marché atteignait les + 8,4 %, Widex connaissait une croissance de 26,9 %.« Ces bons résultats portent notre ambition de devenir leader sur le segment premium », concluait Christophe Lebarbier avant de laisser la parole à Grégoire Moucheboeuf, directeur du marketing et des ventes.  
 

Grégoire Moucheboeuf, Jesper Funding Andersen, Peter Schaade et Christophe Lebarbier lors de l’anniversaire de Widex.© GB

Ce dernier a entretenu l’auditoire sur les mutations du marché de l’audioprothèse, ses bouleversements, ses nouveaux enjeux aussi. Prenant pour exemple deux sociétés aux trajectoires complètement divergentes – Lego et Nokia —, il a notamment insisté sur la nécessité d’évoluer en fonction de son milieu, de s’adapter de se réinventer aussi, « comme Widex le fait depuis toujours ». Une attitude positive et proactive qui se traduit par l’obligation de « lutter ensemble contre la dévalorisation du métier ». Dans la foulée, Grégoire Moucheboeuf a présenté les services que Widex met en place aujourd’hui en termes de communication, de services après-vente, de formations, mais également les nouveautés à venir pour la marque au cours de l’année 2016 et 2017, afin « d’inscrire résolument Widex dans le futur ». Et elles sont nombreuses… Après le tout dernier Fashion Mini sur pile 312 et le nouveau système CROS sur la puce Unique, Widex va compléter sa gamme dans le dernier tiers de l’année et prépare de belles innovations pour 2017 du côté des aides auditives connectées, des piles rechargeables également, sans oublier les accessoires DEX, pour « des solutions à 360° afin de répondre aux besoins de tous, et notamment de la “génération Mick Jagger” — les Papy-Boomers — qui ont une influence considérable sur l’économie mondiale. »
 
Se préparer aux mutations du marché et de la société
Afin de porter le message qu’il est « toujours nécessaire de se réinventer », notamment dans un environnement instable, l’animation de la suite de la journée était confiée à deux éminents personnages dans leurs domaines respectifs : Pascal Picq, paléoanthrologue et professeur au Collège de France et Philippe Bloch, spécialiste du comportement des consommateurs, cofondateur de l’enseigne Columbus Café et journaliste.
 

Pascal Picq, paléoanthrologue et professeur au Collège de France. ©GB

Le spécialiste de l’évolution a passionné l’auditoire en détaillant l’évolution des capacités auditives des êtres vivants, élargissant sur l’évolution en général et mettant en lumière les mécanismes universels s’appliquant aux « histoires individuelles ». Rappelant que « toute l’histoire n’est que métamorphose, il soulignait que “le changement est inéluctable et l’homme a réussi à survivre, car il sait s’adapter. À nous de continuer à faire de même ! Nous sommes aujourd’hui confrontés à un défi majeur : il nous faut mieux analyser le passé pour anticiper le futur afin de poursuivre notre coévolution. » S’adapter à un monde en perpétuelle mutation, tel était également le sujet de l’intervention de Philippe Bloch qui, d’un point de vue plus pragmatique, a donné aux convives d’innombrables conseils afin de « devenir un champion du monde du service client », clé de voûte de la réussite aujourd’hui. « Pour pérenniser son entreprise, satisfaction des clients et qualité de service doivent être désormais en tête de nos priorités, a-t-il martelé. Et s’il est indispensable de remettre l’homme au cœur de la relation client, il faut surtout explorer sans cesse de nouvelles solutions, innover. » Et de souligner qu’une invention est différente d’une innovation en ce sens qu’une innovation est une invention qui est déployée sur le marché. « Innovons donc, car personne ne sait quelle solution s’imposera dans les cinq prochaines années ! »
 

Philippe Bloch, spécialiste du comportement des consommateurs, cofondateur de l’enseigne Columbus Café et journaliste. ©GB

Les festivités organisées par Widex se sont poursuivies dans la soirée avant de laisser la place, le lendemain à des ateliers pratique l’un sur un outil Internet développé par Widex afin de gagner en notoriété, l’autre sur la place des accessoires comme relais de croissance.
 

La société danoise Widex est présente dans plus de 100 pays, avec 35 filiales et 3 984 salariés dont 200 en recherche et en développement. Le fabricant a par ailleurs déployé une équipe de 12 commerciaux et formateurs à travers la France.

GB