Alain Afflelou ouvre son 100e centre et se positionne en faveur des assistants d’écoute

Enseigne

Audio infos
© GB
© GB

Le 10 septembre 2014, lors d’une conférence de presse, Alain Afflelou a annoncé l’ouverture du 100e centre Alain Afflelou Acousticien, à Figeac. À cette occasion, il a dévoilé le lancement d’une campagne publicitaire qui sera diffusée à la télévision à partir du 21 septembre. L’homme d’affaires en a aussi profité pour donner son avis sur les sujets brûlants du monde de l’audioprothèse, comme le nombre de diplômés – qu’il considère insuffisant pour répondre à la demande - ou le récent arrêté autorisant la vente d’assistant d’écoute dans les pharmacies.

Sur ce dernier sujet, il s’est positionné en faveur de cette légalisation. Selon lui, empêcher les ventes d’assistants d’écoute, c’est « aller contre le vent », martèle-t-il. « Je pense que cela va jouer un rôle très important pour la presbyacousie en France. » Il avoue d’ailleurs être en réflexion quant à la possibilité de vendre ces appareils dans ses centres. Il compare les assistants d’écoute avec les lunettes loupe – qui subissaient les mêmes critiques – et qu’il a démocratisées dans les années 1990, avec ses Forty. « À l’époque, les pharmaciens vendaient des lunettes de lecture alors que l’activité des opticiens diminuait. On a donc décidé de commercialiser ces lunettes dans nos boutiques et c’est ainsi que j’ai créé la Forty. On en a vendu des millions ! Concernant les assistants d’écoute, les chiffres montrent que nous n’équipons pas les personnes souffrant de perte d’audition légère. Autant que ces personnes viennent dans nos centres se faire conseiller par un audioprothésiste plutôt qu’ils aillent en pharmacie où ils seront à peine conseillés. »

En outre, la position d’Alain Afflelou est stratégique : « Les assistants d’écoute vont mettre la puce à l’oreille pour les personnes qui vont en faire l’acquisition et ainsi se rendre compte qu’elles sont malentendantes. Elles vont découvrir que c’est mieux de bien entendre. » Pour Alain Afflelou, c’est une façon de mettre la main sur cette clientèle le plus tôt possible. « Je parie que dans 2 à 3 ans, ces appareils seront en vente partout ! »

Affelou veut plus d’audioprothésistes

Alain Afflelou est également revenu sur le manque d’audioprothésistes ressenti par un pan de la profession : « On a du mal à trouver des audioprothésistes », assène-t-il. Mais selon lui, « si les projets de l’ancien ministre Arnaud Montebourg aboutissent, les verrous vont sauter » et davantage d’audioprothésistes diplômés sortiront chaque année des écoles.

Deux spots publicitaires

La conférence de presse a aussi été l’occasion pour la marque de réaffirmer sa position au sein du monde de l’audioprothèse. Dans ce sens, deux spots publicitaires ont été préparés et leur diffusion à la télévision est prévue dès le 21 septembre. Le premier spot a pour objectif de sensibiliser le public sur le problème de la presbyacousie. Le second est axé sur le commercial.

Enfin, pour fêter l’ouverture du 100e centre Alain Afflelou Acousticien, l’homme d’affaires organise une convention à Paris, avec tous ses audioprothésistes, qui sera suivie de festivités.

BS