Bluetooth : bientôt un standard dédié aux aides auditives

Technologie

Audio infos
Ehima/Bluetooth
D'après Ehima et Bluetooth SIG

Dans un communiqué en date du 3 mars 2014, l’Association européenne des fabricants d’appareils auditifs (Ehima) a fait savoir qu’elle avait noué un partenariat avec le Bluetooth Special Interst Group (SIG), organisme qui délivre les autorisations aux fabricants souhaitant utiliser la technologie.

Grâce à ce partenariat, l’Ehima, qui représente les six plus gros fabricants d’aides auditives, souhaite développer une nouvelle norme Bluetooth pour les appareils auditifs, afin d’améliorer les fonctionnalités existantes, mais aussi en créer de nouvelles, telles que le signal audio stéréo d'un appareil mobile ou une passerelle média avec la technologie sans fil Bluetooth.

« Il est important que nous connections et servions tous les types de smartphones et signaux sonores multimédia, a expliqué Soren Hougaard, secrétaire général de l'EHIMA. Pour y parvenir, nous devons établir une nouvelle norme que tout le monde peut appliquer. » Ce nouveau standard pourrait-être adopté d’ici moins de deux ans.

Pour le moment, les aides auditives qui ne sont pas équipées de la technologie Bluetooth ne permettent pas à leurs utilisateurs de les coupler à certains appareils multimédia, et donc, de profiter pleinement de ces derniers (smartphones, télévisions, tablettes, lecteurs MP3, etc.). Aucune standardisation n’est pour le moment en place concernant le Bluetooth dans le domaine des aides auditives.

Aujourd’hui, c’est la technologie de la boucle magnétique, qui date des années 1950, qui est couramment utilisée. Elle présente de nombreux avantages par rapport au Bluetooth : elle est par exemple adaptée aux espaces publics, comme les cinémas et les salles de conférences, tandis que le Bluetooth est plus destiné à un usage personnel. Cependant, la mise à disposition de boucles magnétiques dans les espaces publics varie énormément d’un pays à l’autre.

Source : Ehima

BS