Sonova enregistre un chiffre d’affaires de + 10,4 % à 1,4 milliard d’euros sur 2012/2013 dans un contexte difficile

Finance

Audio infos

La holding Sonova, basée à Stäfa en Suisse et qui détient notamment les marques d’aides auditives Phonak et Unitron, la firme d’implants cochléaires Advanced Bionics ou encore le réseau de distribution français Audition Santé, présentait le 21 mai son bilan financier pour l’année 2012/2013.  La société Sonova Holding AG a vu son chiffre d'affaires annuel progresser de 10,8 % à 1,8 milliard de francs suisses (CHF) soit 1,4 milliard d’euros au cours de cet exercice.

Le résultat d'exploitation EBITA (Earnings Before Interest Taxes and Amortization) a pour sa part reculé de 42 % à 182,8 millions de francs suisses soit 146,2 millions d’euros et le bénéfice d'exploitation (EBIT) a cédé 45,5 % à 156,7 millions comparativement à l’année précédente. Aussi, la holding a subi sur ce même exercice un recul du bénéfice net de 54,5 % à 89,6 millions d’euros.

Il faut souligner que Sonova a dû constituer une réserve de 250 millions de francs CHF (200 millions d’euros) afin de faire face à une série de plaintes déposées aux États-Unis. L’une d’entre elles a abouti à une décision judiciaire condamnant la firme Advanced Bionics membre du groupe Sonova depuis 2009 à payer 7,25 millions de dollars (5,6 millions d’euros) de dommages et intérêts. Cette condamnation de laquelle Sonova a fait appel fait suite à une plainte déposée en 2006 par un patient porteur d’implants défectueux. Une affaire qui est donc intervenue avant le rachat de la société par Sonova. Cet implant, de type de HiRes 90K a fait l’objet en 2006 d’une campagne volontaire de retrait. Quelque 4 000 appareils non implantés avaient alors été retirés du marché. Un certain nombre de litiges ont fait l’objet d’accords extrajudiciaires, mais 27 cas similaires étaient encore en instance en avril 2013 devant des tribunaux américains. Hors ces litiges, l'EBITA a augmenté de 22,6 % à 386,4 millions de francs suisses CHF (309,5 millions d’euros et l'EBIT de 25,2 % à 360,3 millions CHF (288,4 millions d’euros).

Dans le détail, le segment des appareils auditifs a enregistré une hausse des ventes de 4,9 % à 1 648.5 millions de francs CHF soit 1 317 millions d’euros quand le segment des implants cochléaires a atteint son seuil de rentabilité cible sur une base normalisée en hausse de 47,1 % à 146,7 millions CHF, 177,2 millions d’euros. Le groupe estime ce marché à 40 000 appareils implantés par an.

Toutes les régions couvertes par Sonova ont enregistré une solide croissance des ventes détaille le bilan financier du groupe. Dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, qui compte pour 40 % des ventes et qui est la zone la plus importante en matière de chiffre d'affaires, les ventes ont progressé de 5,3 % en monnaies locales. Ceci en dépit d’un net déclin en Suisse, dans les pays nordiques et en France où la croissance a été entravée par des changements de remboursements, les conditions économiques ou encore la situation des marchés publics.

Aux États-Unis, les recettes ont progressé de 6,8 % et comptent pour 38 % des ventes du groupe sur l’année. Aux Amériques (hors USA), elles ont enregistré une hausse de 7,8 %. La plus forte croissance a cependant été réalisée en Asie-Pacifique, avec une hausse de 17,7 %.

« Ce que nous avons accompli au cours de cette année financièrement très solide, démontre une fois de plus l'avantage que constitue notre vaste portefeuille de solutions pour l’audition. Dans un marché difficile, les deux segments (implants cochléaires et aides auditives, NDLR) ont fortement contribué à la croissance du chiffre d'affaires. La bonne performance de la région Asie/Pacifique reflète en partie le potentiel considérable des marchés émergents, que nous continuons à explorer à travers des initiatives stratégiques ciblées. Avec un nombre record de nouveaux produits annoncés et notre engagement continu dans l'innovation, Sonova est en bonne voie pour atteindre une croissance constante de ses ventes et de ses bénéfices », commentait Lukas Braunschweiler, P.-d.g. de Sonova.

Sonova Holding AG a également annoncé mardi qu'elle relèverait son dividende d'un tiers à 1,60 franc CHF (1,27 euro) par action, une décision favorisée par la hausse de 33 % de son cash-flow libre opérationnel.

Le groupe s'attend à une croissance de son chiffre d'affaires entre 6 et 8 % en 2013/2014 et à une hausse de son Ebita entre 9 et 13 % en devises locales.

Consultez le rapport complet à cette adresse :

http://www.sonova.com/en/investors/AnnualReports/Pages/default.aspx

Illustration : © alphaspirit - Fotolia.com

G.B.