Actualités

Trois questions à Marie Legrand, Directrice du réseau Audio 2000

depistage - Journée Nationale de l'audition



Lire la suite...

Christine Dagain en route vers sa 21ème action au Brésil

Humanitaire

Chaque année, Christine Dagain traverse l’Atlantique dans le but d’appareiller des enfants sourds. Entre le 7 et le 17 mars 2019, une centaine d’enfants des bidonvilles alentour de la ville de Recife, au Brésil, vont être appareillés.

Lire la suite...

Participez au challenge inter-écoles du 22 mars 2019

Challenge inter-ecoles entendre


Lire la suite...

Une formation en ligne pour le Styletto Connect

nouveaute


L’acteur, photographe, réalisateur et conseillé en image germano-portugais Manuel Cortez a été choisi comme égérie des Styletto Connect, symbole d’un design repensé.

 

Lire la suite...

LE BIAP organise sa 54ème Convention

COlloque

La 54ème convention du BIAP aura lieu le 27 avril 2019 à Lyon.

La 54èmeConvention du BIAP se tiendra le 27 avril prochain à la faculté de Médecine de Lyon.

 

Lire la suite...

Du nouveau chez Biotone

Prise de poste

Pierre Novion a rejoint Biotone en janvier 2019 au poste de commercial.   

Lire la suite...

Hansaton nomme une nouvelle responsable commerciale

Prise de poste

Wided Rajhi a rejoint Hansaton le 4 février 2019.

Le fabricant allemand Hansaton, membre du groupe Sonova, a récemment renforcé son équipe commerciale française. Depuis le 4 février dernier, Wided Rajhi est en effet la nouvelle responsable commerciale pour le secteur de Paris et du Nord de la France.

Dotée d’une expérience de six années dans le milieu de l’audioprothèse, Wided Rajhi a notamment occupé un poste de responsable technico-commercial chez Widex.

L’OMS a développé une application pour vérifier l'audition

Application mobile

L'OMS a sorti le 3 mars 2019 l'appliction hearWho permettant d'effectuer des tests auditifs

A l’occasion de la "Journée mondiale de l’audition" le 03 mars, l’OMS a lancé HearWho : une application mobile permettant à chacun de vérifier son audition

Lire la suite...

Widex perfectionne sa technologie dotée d’IA

Intelligence artificelle


Widex Evoke 

En 2018, Widex commercialisait la première aide auditive assisté par de l'intelligence artificielle. Aujourd’hui, les résultats sont à la hauteur des espérances. L’IA s’améliore, permettant ainsi de proposer de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs.

Lire la suite...

Widex et Sivantos aptes à fusionner

FUsion d'entreprises


Sivantos et Widex ont reçu l'accord pour fusionner.

 

MAJ 1/03/2019

La société allemande Sivantos et le danois Widex ont désormais l’autorisation de la Commission Européenne pour fusionner. Cette jonction stratégique permettra de créer un leader mondial de la fabricatoin d'appareils auditifs. 

Lire la suite...

Douzième concours de l’audioprothésiste de l'année

Concours

 


Organisé par Rayovac, le concours de l'audioprothésiste de l'année est de retour en 2019 pour la douzième année. 

Le concours de l’Audioprothésiste revient pour la douzième année afin de récompenser à l’échelle européenne les meilleurs spécialistes du domaine. Nominé à l’initiative des patients, ce concours est l’occasion pour les audioprothésistes d’acquérir une reconnaissance dans le domaine de l’audiologie

 

Lire la suite...

Med-El rejoint l'EHIMA

 
Med-El rejoint l'association européenne des fabricants d'appareils auditifs (EHIMA).

Lire la suite...

Parents d’enfants malentendants : des ateliers pour se comprendre

Ateliers


A Paris, des ateliers aident les parents à communiquer avec leurs enfants malentendants ou sourds























La Fondation Pour l’Audition et l’Ecole des Parents ont créé des ateliers pour aider les parents à communiquer avec leurs enfants sourds et malentendants. 

Par Antoine ERICHER

A l’annonce de la surdité de leur enfant, de nombreux parents se demandent comment communiquer. Des ateliers, organisés par deux associations (la Fondation pour l’Audition et l’Ecole des Parents), leur permettent d’expérimenter de façon ludique la langue des signes (LSF) ainsi que la Langue française Parlée Complétée (LfPC). Ils permettent également aux parents de comprendre l’utilité de la communication visuelle. Ces ateliers se déroulent au Café de l’école des parents dans le 11ème arrondissement de Paris. Ils sont constitués des groupes d’échanges avec des parents non-accompagné de leurs enfants, ce qui permet le partage d’expérience. Durant ce moment animé notamment par une psychologue de l’École des Parents, les thématiques de discutions sont proposées par les parents présents. Des ateliers de jeux s’adressent également aux parents d’enfants de moins de trois ans désirant s’exercer en situation réelle d’échange avec leurs enfants à la pratique en LPC et LSF. Le but étant d’aider chaque parent à choisir son propre mode de communication. La participation à ces ateliers est gratuite, il suffit de s’inscrire. Le programme se déroule jusqu’à fin juin 2019.

 

Les implants prennent le pas sur les aides auditives chez les enfants

Etude


Pour la première fois, en Espagne, la vente d’implants a dépassé celle des prothèses auditives. Les implants sont désormais la technologie la plus utilisée pour les enfants dans le traitement de la perte auditive. Les données comparatives de deux études réalisées en 2005 et 2018 par la Fiapas (Confédération espagnole des familles de sourds) en témoignent. Respectivement, sur un échantillon de près de 600 et de 800 cas, le pourcentage d’ajustement d’aides auditives a diminué, de 57 à 39 %, tandis que les implants ont augmenté dans la proportion inverse, dépassant même 60 % pour la rééducation des déficiences auditives bilatérales.
Le protocole de traitement de la perte auditive chez l’enfant suggère que la première stratégie de traitement soit axée sur l’ajustement des aides auditives, puis, dans un deuxième temps et dans les cas où ces appareils n’offrent pas de résultats satisfaisants, d’opter pour une implantation chirurgicale. Une étude récente de la Confédération espagnole des familles des personnes sourdes (Fiapas) a montré qu’en Espagne, la situation avait considérablement évolué au cours de la dernière décennie et que les implants cochléaires avaient désormais la prévalence sur les aides auditives. Cela offre des perspectives intéressantes pour la stimulation électrique par rapport aux dispositifs acoustiques chez les jeunes utilisateurs, qui deviendront ensuite des adultes. 
Ce basculement au profit des implants cochléaires est  ressorti des données de l’étude de 2018. Elle concernaient près de 800 familles et visait à analyser l’évolution des stratégies thérapeutiques, pour un diagnostic donné, chez les patients pédiatriques et les jeunes adultes (jusqu’à 26 ans) ayant eu des problèmes auditifs dès la naissance ou apparus au cours des premières années de la vie. 
La comparaison a été faite sur la base des données d’une étude similaire réalisée en 2005 auprès de 586 familles. La Fiapas souligne également que plus de 90 % des enfants, des adolescents et des jeunes réadaptés communiquent par la langue parlée. Ce qui représente une tendance en augmentation constante par rapport à l’utilisation de la langue des signes par cette même population. 

 

 

Appel à projets : deux fondations investissent plus de 600 000 euros pour la recherche sur les troubles de l’audition

legende

D’ici 2050, une personne sur dix devrait être atteinte par une perte d’audition handicapante. Deux fondations vont investir 600 000 euros pour des projets destinés à mettre au point de nouveaux traitements.

 

D’après l’OMS, près d’un demi-milliard de personnes sont atteintes d’une perte auditive handicapante. D’ici 2050, le nombre pourrait doubler, touchant près d’une personne sur dix dans le monde (900 millions de personnes). Face à la croissance exponentielle de ce phénomène, deux fondations ont souhaité donner une dimension mondiale au problème. La Fondation Pour l’Audition, en France, et Action On Hearing Loss, au Royaume-Uni, financeront conjointement le développement de nouveaux traitements à base de médicaments, de thérapie génique ou cellulaire pour les troubles de l’audition, notamment les acouphènes. 300 000 euros seront investis sur 3 ans par chacune des deux organisations (341 000 euros pour Action On Hearing Loss) afin de soutenir des projets d’universités et de sociétés de biotechnologie à travers le monde. Prenant la forme d’appel à projet, il est ouvert aux instituts de recherches, petites et moyennes entreprises dans le domaine de la biotechnologie. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 7 avril 2019 et seront examinées par un comité composé des deux organisations. Les décisions seront connues entre novembre et décembre 2019. Cette subvention (Initiative de Recherche pour l’Audition, TRIH Grand en anglais, financera la recherche scientifique afin de trouver des solutions contre la perte auditive. En revanche, les recherches fondamentales démontrant les causes des troubles de l’audition ne sont pas concernées, seules les solutions apportées seront finançables. La Fondation Pour l’Audition (créée par la fondation Bettencourt-Schuller) se fixe deux missions principales : informer pour prévenir, comprendre pour guérir. Elle soutient de nombreux projets visant à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de troubles auditifs et récompense par trois prix les chercheurs dans le domaine de l’audition : une manière de faire converger la recherche, les soins et la prévention. L’organisation est notamment impliquée dans le programme « Art pour grandir » de la mairie de Paris et du Théâtre de la ville, accueillant des élèves sourds et malentendants en couplant éducation artistique et pratique théâtrale (représentations accessibles en langue des signes et langue parlée complétée). La fondation encourage les innovations médico-sociales en soutenant deux start-ups dont AVA France. Leur application mobile retranscrit sur écran des cours en temps réel, ce qui permet de suivre et d’avoir une prise de note complète. Action on Hearing Loss existe depuis plus de 70 ans. Elle agit sur les mêmes thématiques que la Fondation Pour l’Audition à travers le Royaume-Uni. L’organisation londonienne organise des sessions gratuites et des visites à domicile en partenariat avec les différents départements d’audiologie des hôpitaux britanniques, afin de tirer meilleur parti des aides auditives. Elle offre la possibilité d’effectuer des réparations mineures sur les appareils auditifs, le nettoyage des embout auriculaires et le changement des piles. Des sessions de rencontres sociales « Hear to Meet » sont organisées dans différentes communautés locales afin de partager expériences et conseils autour d’un café ou d’une activité. Ces 20 dernières années, cette fondation a financé plus de 150 projets pour un montant total de 16 millions de livres, dont une initiative lancée en 2011 visant à encourager les laboratoires pharmaceutiques à investir dans des nouveaux traitements pour la perte auditive.

Antoine Ericher