Demant affiche de bons résultats au premier trimestre 2022

fabricant



Pour rassurer ses investisseurs, Demant a annoncé que ses perspectives de croissance organique de 5 à 9 % pour 2022 restaient inchangées lors d'un point d'étape du 3 mai 2022. Le premier trimestre de l’année a pourtant été marqué par la guerre en Ukraine (13,5 millions d'euros de perte de ventes sur la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie) mais également la cession d'Oticon Medical à Cochlear pour 114,23 millions d’euros.

Au premier trimestre, Demant a généré une croissance organique de 6%, ainsi qu'une croissance supplémentaire de 1% provenant des acquisitions et de 3% provenant des effets de change. La croissance totale des revenus déclarés du groupe a été de 9%.
En conséquence directe de la guerre en Ukraine, l'EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) de Demant subira un impact négatif d'environ 100 millions de DKK (environ 13,5 millions d'euros) en 2022. « Cela comprend principalement les ventes perdues dans les pays directement touchés pour le reste de l'année, qui représentent moins de 1% du chiffre d'affaires total du groupe, avec seulement de petites économies de coûts réalisables. Il comprend également une provision pour pertes attendues sur toutes les créances commerciales, qui a été comptabilisée dans les coûts de distribution au premier trimestre », indique le groupe. Cependant, malgré l'impact de la guerre, Demant déclare que son indicateur de rentabilité EBIT du 1er trimestre était conforme aux attentes, grâce à son activité d'appareils auditifs et de diagnostics.

En mars, le groupe Danois a finalisé l'acquisition de 20 % de ShengWang, un réseau de soins auditifs de premier plan en Chine avec environ 500 cliniques, et prévoit de finaliser l'acquisition des 80 % restants de ShengWang d'ici la fin du mois de juin. « Au cours du trimestre, nous avons démontré que nous sommes très performants lorsqu'il s'agit de mettre sur le marché des produits et services attrayants et de rester constamment pertinents pour nos clients et utilisateurs. Nous continuerons à le faire, et bien que nous nous attendions à un impact négatif de l'arrêt des activités de vente en Russie, nous maintenons nos perspectives financières pour 2022, qui reflètent une croissance et un bénéfice très solides », a commenté Søren Nielsen, le président et CEO de Demant.
 

Lucile Perreau