Des chercheurs dévoilent un nouvel implant cochléaire autoformant atraumatique

implant cochléaire


legende

Des chercheurs du Hamlyn Center, de l’Imperial College de Londres ont proposé un nouvel implant cochléaire fonctionnel atraumatique autoformant. Il s'agit d'un implant pré-courbé qui s'enroule dans la cochlée sous l'influence de la température corporelle.

Par rapport aux implants existants, le dispositif proposé peut être plus petit et facilement inséré. Le matériau de l'implant est implémenté dans COMSOL pour simuler son comportement, et une étude analytique est menée pour vérifier le modèle de matériau. Deux études supplémentaires sont également menées pour évaluer les forces de récupération de l'implant et sa capacité à récupérer sa forme même avec du métal incrusté. La modélisation numérique et les tests expérimentaux suggèrent que ses forces de récupération sont inférieures au seuil de rupture, et que l'appareil sera toujours capable de s'enrouler dans la cochlée.
Les prochaines étapes doivent explorer les forces de récupération pendant l'insertion. L'idée maîtresse de cette proposition est de surmonter les obstacles actuels de la chirurgie de l'implant cochléaire. Il faudra également trouver une trajectoire d'insertion optimale pour le dispositif, et une assistance robotique sera nécessaire pour évaluer le potentiel du dispositif à préserver l'audition résiduelle. Un prototype d'implant auditif autoformé devra être fabriqué et un système d'insertion robotisé devra être mis au point afin de tester des scénarios réalistes. Mais les chercheurs affirment que leur concept a « démontré qu'il pouvait être utilisé dans la pratique clinique et améliorer les résultats auditifs actuels ».



Lucile Perreau