Dipa : les Libéraux de Santé demandent un « un système plus équitable pour tout le monde »

assurance maladie



Alors que l’Assurance maladie opposait une fin de non-recevoir à toutes les demandes de révision de la régularisation du dispositif d’indemnisation de la perte d’activité (Dipa), les Libéraux de Santé ont appris au début du mois de novembre son ouverture aux médecins remplaçants. Si l’intersyndicale salue cette décision, elle demande que ce dispositif soit étendu aux remplaçants des autres professions de santé libérales et que le système de calcul soit revu.

Les onze syndicats représentatifs des professions de santé libérales réunies au sein des Libéraux de Santé, ont fait remonter plusieurs fois aux services de la Cnam, les incohérences du dispositif depuis sa mise en place, chaque profession faisant face à des besoins spécifiques. Mais à ce jour, alors que l’étalement des remboursements doit démarrer mi-décembre et que certains prélèvements automatiques ont commencé, l’Assurance maladie n’a pas fourni aux syndicats de réponses satisfaisantes à leurs inquiétudes.
Face au flou qui demeure sur les modalités de calcul déployées pour le Dipa, les Libéraux de Santé demandent à la Cnam de revoir ses positions, pour aboutir à un système plus juste pour les professionnels de santé libéraux. Pour l’instant, l’Assurance maladie a fourni aux professionnels, des informations contradictoires sur les méthodes de calcul, ou opposé une fin de non-recevoir aux remarques et difficultés formulées par les organisations. « Un système plus équitable pour tout le monde doit être trouvé et l’algorithme de calcul de base du Dipa doit être remis sur la table », a déclaré l’intersyndicale. « Les Libéraux de santé, se tiennent à la disposition des services de l’Assurance maladie pour aboutir rapidement à un système plus juste pour les professionnels de santé libéraux. »
 

Lucile Perreau