L’entreprise Sonova très satisfaite de ses résultats du premier semestre 2021/2022

fabricant



Le 15 novembre 2021, Sonova a présenté ses résultats du premier semestre 2021/2022. Les ventes du groupe ont atteint 1 603,8 millions de francs suisses, ce qui représente une hausse de 48,5 % en devises locales.

Cette augmentation est en partie attribuable à la solide reprise du marché ainsi qu'à une base de comparaison faible au cours de la période de l'année précédente. Par rapport aux niveaux pré-pandémiques du premier semestre de l'exercice 2019/20, cela représente un taux de croissance annuel composé de 8,5 % sur deux ans. Ajusté des coûts de restructuration et des coûts de transaction liés à l'acquisition prévue de la division grand public de Sennheiser, le bénéfice d'exploitation avant amortissement lié aux acquisitions (EBITA) a augmenté de 129,3 % en monnaies locales pour atteindre 406,4 millions de francs suisses. En maintenant les perspectives fournies au début de l'exercice 2021/22, Sonova s'attend à ce que les ventes consolidées augmentent de 24 % à 28 % et que l'EBITA ajusté progresse dans une fourchette de 34 % à 42 % en 2021/22, tous deux mesurés à taux de change constants.
« Nous sommes très satisfaits du dynamisme du début de l'année et nous avons maintenu notre dynamique positive. Ce résultat solide a été obtenu malgré les vents contraires résiduels liés à la pandémie de COVID-19 et l'impact de certains problèmes de chaîne d'approvisionnement vers la fin de la période », a déclaré Arnd Kaldowski, le PDG de Sonova. « L'innovation reste un facteur clé de la performance, comme en témoigne le succès continu de la plateforme Phonak Paradise et le lancement de deux nouveaux processeurs sonores dans notre activité Implants Cochléaires. Dans le même temps, nous avons été en mesure de réaliser des améliorations durables de l'efficacité, ce qui s'est traduit par une évolution positive continue des marges et la capacité d'intensifier nos investissements de croissance. Nous sommes confiants dans notre capacité à poursuivre une croissance rentable pour le reste de l'exercice et au-delà. »
 

Les ventes en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont augmenté de 41,3 % en monnaies locales, grâce à une forte croissance au Royaume-Uni et en France. En revanche, une reprise plus lente sur certains marchés dont l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas a ralenti la croissance globale de la région. Les ventes aux États-Unis ont augmenté de 70,3 % en monnaie locale par rapport à la période de l'année précédente. Le chiffre d'affaires dans le reste du continent américain (hors États-Unis) a augmenté de 56,9 % en monnaies locales, grâce aux acquisitions, mais il a été freiné par une lente reprise au Canada. Le chiffre d'affaires de la région Asie-Pacifique a augmenté de 23,2% en monnaies locales, soutenu par un développement solide en Chine mais freiné par des fermetures temporaires en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Lucile Perreau