Le PDG de Starkey, Brandon Sawalich, révèle sa vision du « leadership » à travers une série d’articles dans Forbes

Interview


Brandon Sawalich, le PDG de Starkey depuis 2017.

Dans une interview accordée au journal Forbes, Brandon Sawalich, le PDG de Starkey depuis 2017, partage sa vision sur les bonnes pratiques à mettre en place pour valoriser les salariés et créer ainsi un élan dans la réussite d’une entreprise.

Un premier article « 3 Ways Purpose-Driven Companies Drive Success », explique les trois principes stratégiques appliqués chez Starkey, qui lui ont permis de traverser la pandémie et de devenir plus fort aujourd’hui (à savoir : vivez votre objectif ; les gens sont votre plus grand atout ; dirigez avec votre cœur). Depuis sa création, Starkey conserve son objectif de départ, l’accès à l’audition pour tous. Ainsi, Brandon Sawalich a toujours été guidé par un mantra, enseigné par le fondateur de la société, Bill Austin : « Servir ses clients mieux que quiconque ». Le PDG, explique qu’il faut toujours garder ces préceptes en tête pour pouvoir ensuite les partager avec les salariés : « Les dirigeants doivent faire passer l’objectif de l’entreprise à tous les niveaux de l’organisation et joindre le geste à la parole...».
Le second article « Fact Vs. Fiction: 5 Leadership Myths Busted » quant à lui, aborde la dimension du « leadership » . En effet, Brandon Sawalich revient sur cinq idées reçues des droits et des devoirs d’un leader :

  • Patron et leader signifient la même chose
  • Vous devez avoir toutes les réponses
  • Vos employés travaillent pour vous
  • Votre titre définit vos devoirs
  • Vous devez séparer travail et famille

 « Ce n’est pas votre titre qui fait de vous un leader mais la cohérence de vos actions. Guidez votre équipe avec une vision claire des objectifs, de l’honnêteté et de l’empathie…», explique-t-il. Ces actions, appliquées au sein de la société Starkey ont pour objectif de donner plus de pouvoir aux salariés pour les responsabiliser et leur permettre de s’investir davantage dans leurs missions.

Lucile Perreau