Des chercheurs explorent le lien entre la pollution sonore et les problèmes cardio-vasculaires

étude



Un récent article, publié sur le site Knowable Magazine puis sur celui de la BBC, met en lumière différentes études établissant un lien entre la pollution sonore et les problèmes cardiovasculaires.

L'exposition à des bruits forts est depuis longtemps liée à une perte auditive. Mais selon de plus en plus d’études menées par des scientifiques, cela ne serait pas seulement le seul effet nocif sur notre organisme. En effet, au cours des dix dernières années, un nombre croissant de recherches a établi un lien entre le bruit des avions et du trafic routier et un risque accru pour un certain nombre de maladies cardiovasculaires. Tout d’abord, une première étude portant sur des personnes vivant à proximité de l'aéroport de Francfort, en Allemagne, a révélé que ces dernières présentaient un risque accru de 7 % d'accident vasculaire cérébral par rapport aux personnes vivant dans des quartiers plus calmes. Une seconde étude a révélé que les personnes vivant à proximité de l'aéroport de Zurich, en Suisse, présentaient quant à elles, une augmentation de la mortalité nocturne après le survol d'un avion.
Comme le révèle l'article, « le bruit peut provoquer une inflammation de la paroi interne des artères et des vaisseaux sanguins en déclenchant la réaction de "lutte ou de fuite" dans l'amygdale. Cette réponse au stress amène l'organisme à libérer des hormones de stress comme l'adrénaline et le cortisol, qui peuvent provoquer la contraction et la dilatation des artères et l'augmentation de la pression artérielle. » Cependant, ces découvertes sont à prendre avec des pincettes, car il peut être difficile de déterminer une relation directe de cause à effet entre la pollution sonore et les problèmes cardiovasculaires, souligne l'article.
 

Lucile Perreau