La Fondation pour l’Audition met l’accent sur la prévention

prévention


La Fondation pour l’Audition a donc souhaité mettre en place une campagne nationale de prévention contre les troubles auditifs, baptisée « Écoute bien, et dépasse pas les 80 ! ».

Le 23 mars 2021, la Fondation pour l’Audition a dévoilé sa première campagne nationale de prévention contre les troubles auditifs.

Comme l’explique la Fondation, « si des repères résonnent déjà dans notre prévention au quotidien (il est ainsi recommandé d’avoir 30 minutes d’activité physique par jour, de faire une pause toutes les 2 heures de conduite, de ne pas s’exposer au soleil entre 12h00 et 16h00…) force est de constater qu’il n’existe pas de repères pour l’audition ». Pourtant, près de 7 millions de Français sont sujets à des pertes d’audition selon les estimations. Dans le monde en 2050, une personne sur quatre devrait développer des problèmes d’audition selon l’OMS. Sans changement concret dans les comportements individuels de chacun, ce chiffre risque d’augmenter significativement : 50 % des jeunes s'exposeraient ainsi à des niveaux sonores dangereux pour leur audition en ayant des pratiques à risque.
Dans ce contexte, la Fondation pour l’Audition a donc souhaité mettre en place une campagne nationale de prévention contre les troubles auditifs, baptisée « Écoute bien, et dépasse pas les 80 ! ». L’institution se donne pour ambition d’installer un repère universel – 80 décibels –, seuil au-dessus duquel une exposition prolongée à des bruits peut mettre l’oreille en danger. Ainsi dès le 26 mars prochain, deux spots préventifs de 15 secondes seront diffusés en format TV (TF1, France TV, M6…) et numérique. Ils montreront que ce seuil de 80 dB peut être facilement dépassé par les bruits du quotidien : transports en commun, réunions entre amis ou membres de la famille, bruits de rue & de circulation... – mais aussi par l’écoute prolongée de musique au casque ou avec des écouteurs.
Réalisés à partir d’images d’archives, ces films ont été conçus par l’agence de communication Tell Me The Truffe et produits par le Creative Studio CNX de Condé Nast France.
 

Lucile Perreau