Une université américaine reçoit 10,8 millions de dollars pour étudier la perte auditive pédiatrique due aux antibiotiques

recherche


Le  groupe de chercheurs universitaires qui se consacreront à la lutte contre la perte auditive. Ils étudieront notamment à la perte auditive des enfants dont l'audition est compromise par des antibiotiques ou d'autres traitements médicaux.

Le Translational Hearing Center, créé en 2019 et situé à l'Université Creighton dans le Nebraska, est dédié à la préservation ou à la restauration de la perte auditive. Il a reçu une subvention des National Institutes of Health (Instituts américains de la santé) d’un montant de 10,8 millions de dollars.

Cette récompense financera le travail entre le Translational Hearing Center, le Boys Town National Research Center et l'University of Nebraska Medical Center, ces trois institutions travaillant sur la recherche fondamentale sur la perte auditive en thérapies pratiques. Ce partenariat permettra de mettre en place un groupe de chercheurs universitaires qui se consacreront à la lutte contre la perte auditive. Ils étudieront notamment à la perte auditive des enfants dont l'audition est compromise par des antibiotiques ou d'autres traitements médicaux, mais aussi aux personnes souffrant d'une perte auditive à la suite de thérapies contre le cancer, à celles qui souffrent de surdité en raison d'infections telles que la méningite, en passant par la perte auditive naturelle causée par le vieillissement. Les chercheurs examineront la perte auditive périphérique ainsi que les relations compromises entre l'oreille interne et le cerveau, afin d'identifier des stratégies pharmacothérapeutiques.
 

Lucile Perreau