Enquête SDA – Audioforméa : « Une proportion non négligeable d’audioprothésistes n’a jamais suivi de formation »

formation


Les audioprothésistes ont indiqué pouvoir allouer en majorité entre deux et six jours de formation par an, et ont, en majorité, un budget inférieur à 1000 € par an.

L’enquête, publiée le 12 mars, révèle en effet un manque de formation de la part des audioprothésistes (sur un échantillon testé et constitué en majorité d’indépendants). Pourtant il apparait que les sondés sont conscients de l’étendue de la formation professionnelle continue, et souhaitent se former pour améliorer leurs pratiques professionnelles.

Beaucoup d’audioprothésistes ne se sont jamais formés ou tout du moins, insuffisamment. La majorité ne se forme pas régulièrement chaque année. De plus, trop d’audioprothésistes ne sont pas au courant de ses obligations de formation DPC. Un important effort de sensibilisation doit être apporté car les audioprothésistes ne connaissent pas suffisamment les acteurs de la formation professionnelle et les financements possibles.
Concernant les besoins en formation continue, les sondés ont montré leur intérêt pour les trois thèmes de formation obligatoires DPC imposés pour la période 2019-2022 (acouphènes, contrôle d’efficacité prothétique par mesure objective du gain fonctionnel et l’appareillage de l’enfant), et sont également d’accord pour se former sur d’autres thèmes hors parcours. Les audioprothésistes ont indiqué pouvoir allouer en majorité entre deux et six jours de formation par an, et ont, en majorité, un budget inférieur à 1000 € par an. Enfin les audioprothésistes sondés souhaiteraient se former en format mixte et une bonne partie d’entre eux lors d’évènements type congrès ou conférences.
 

Lucile Perreau