Semaine du Son : le DG de la Sécurité Sociale dresse un bilan du 100% santé

évènement


Franck Von Lennep, le directeur général de la Sécurité sociale, le Pr. Lionel Collet, conseiller d’état et le Pr Bernard Fraysse, le président de la Société mondiale d’ORL ont animé cette table ronde sur le 100% santé.

À l’occasion de la soirée 100% Santé qui s’est déroulé le 20 janvier au Ministère des Solidarités et de la Santé dans le cadre de la Semaine du Son, différents professionnels du secteur se sont exprimés sur la mise en place de la réforme.

Franck Von Lennep, le directeur général de la Sécurité sociale, le Pr. Lionel Collet, conseiller d’état et le Pr Bernard Fraysse, le président de la Société mondiale d’ORL ont animé cette table ronde qui a été enregistré et diffusé sur la webTV de l’évènement. « L’idée de cette réforme 100% Santé est de proposer des paniers de soins de qualité avec un reste à charge zéro pour les assurés disposant d’un contrat responsable des organismes complémentaires, soit 95% des contrats des mutuelles », a rappelé Franck Von Lennep. Il a ensuite expliqué les options ainsi que les différences de la classe I et la classe II, et a indiqué que « pour l’essentiel des pathologies, la classe I peut suffire, sans que cela empêche les patients et assurés qui le souhaiteraient d’accéder à la classe II ».
Le directeur général de la Sécurité sociale a ensuite présenté différents chiffres du bilan de l’année 2020. « Le prix moyen des aides auditives étaient de de 1477€ (886€ pour la classe I), soit une baisse de 1,6% par rapport à 2019 (1501€). Le marché a enregistré une augmentation des volumes de 4% et au mois de janvier 2021, l’on référençait 2098 aides auditives donc 14% en classe I. » Sur l’année 2020, 12 % des appareils pris en charge étaient en classe I, une légère baisse de 1% quant à 2019 (13%). « Le marché est resté dynamique en 2020 en dépit de la situation sanitaire. Pour le moment, il n’y a pas eu d’effet de 100 % santé sur les volumes de classe I, mais nous verrons certainement cela en 2021 », a précisé Franck Von Lennep.
 
Le tiers payant dans l’audiologie
Au 3e trimestre 2020, 46% des aides auditives de classe I ont été facturées en tiers-payant intégral (AMO + AMC ou 100% AMO). « Je considère que ce chiffre est une base mais que c’est encore insuffisant », a indiqué Franck Von Lennep. Il a aussi rappelé qu’une avancée supplémentaire par la LFSS (Loi de financement de la Sécurité sociale) pour 2021 prévoit que, d’ici 2022, les complémentaires doivent proposer aux assurés disposant d’un contrat responsable, de bénéficier d’un tiers payant intégral sur les produits et prestations 100 % santé.

Les perspectives pour 2021
Afin de suivre la mise en œuvre du 100% Santé et de vérifier son effectivité, notamment en vérifiant l’absence de pratiques commerciales déloyales et du respect des obligations en matière d’informations précontractuelles, une enquête de la DGCCRF est en cours. Elle couvrira environ 700 opérateurs dans les différents réseaux de distribution de lunettes et d’audioprothèses (y compris les ventes en ligne). A ce stade, 120 contrôles environ ont déjà été réalisés. « Des enquêtes qualité 100% santé seront également réalisées dans les prochains mois. » Franck Von Lennep a signalé que le 100% santé doit aussi s’inscrire dans des réformes de la profession et des filières. « Les travaux ont pris un peu de retard en 2020 avec la crise sanitaire, mais la prescription possible par les généralistes avec une exigence de formation devrait entrer en vigueur très prochainement au cours de ce trimestre. L’augmentation du numerus clausus en première année ainsi que le lancement de la mission Igas « filière auditive » devrait également être rapidement lancé.
 

Lucile Perreau