Le Parisien relaie les batailles qui secouent le monde de l'audioprothèse à la veille de la mise en place du 100% Santé

Revue de presse


legende

Dans une pleine page consacrée à l’audioprothèse sous le titre « Bataille sur le marché de l’audioprothèse avant le reste à charge zéro », le Parisien relaie les différentes conflits qui secouent le secteur à la veille de la mise en place de la réforme du 100% Santé.

Après avoir présenté les grands points de la réforme pour les aides auditives, le quotidien prédit que la réforme va bouleverser le marché « au point que certains acteurs se préparent déjà à une bataille sévère» et que « les réseaux de soins, mis en place par les complémentaires santé, sont ceux qui ont le plus à perdre ».

Il revient sur la mise en place du service de téléconsultation de Santéclair comme sur les objections du SDA sur le risque de compérage, explicité par l'interview d'un avocat. « Qu'on nous attaque, on verra! » affirme sans détour Marianne Binst, directrice générale de Santéclair, dans les colonnes du Parisien. L'article met également en lumière les inquiétudes de Luis Godinho face aux projet du réseau de soins Kalixia avant de faire un focus sur les formations espagnoles dénoncées par la FNEA et le SDA.

Des inquiétudes qui sont remontées jusqu'aux parlementaires, comme le quotidien s'en fait l'écho, avec une question au gouvernement du sénateur de la Marne (Union centriste) , Yves Détraigne, sur la qualité de la formation de ces futurs professionnels de santé. Cette question fait suite à celles déjà adressées au Ministère de la Santé en juin de cette année par Françoise Férat, sénatrice de la Marne sur les propositions du Syndicat des audioprothésistes, à l'époque UNSAF, et par la députée de Paris Marielle de Sarnez sur une rénovation du cadre professionnel et de la formation, toutes deux encore sans réponse.

 

Nathalie Bloch-Sitbon