Les acouphènes pourraient être associés à la maladie d'Alzheimer et de Parkinson

Acouphènes


legende

Une nouvelle étude rétrospective publiée dans la revue Nature, a révélé que les patients souffrant d'acouphènes pouvaient avoir un risque plus élevé de développer la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

L'étude, qui s’est déroulée sur un suivi de 10 ans, a été menée auprès de 12 657 patients atteints d'acouphènes et 25 314 témoins de la base de données nationale de recherche sur l'assurance maladie à Taïwan. Au cours de la période de suivi de 10 ans, 398 personnes souffrant d'acouphènes (3,1%) et 501 personnes témoins (2,0%) ont développé la maladie d'Alzheimer et 211 patients atteints d'acouphènes (1,7%) et 249 patients témoins (1,0%) ont développé la maladie de Parkinson. Par rapport aux témoins, les patients souffrant d'acouphènes étaient 1,54 fois plus susceptibles de développer la maladie de Parkinson et 1,56 fois plus susceptibles de développer la maladie de Parkinson.

Selon une étude à grande échelle citée dans l'article, les acouphènes affectent environ 10% de la population adulte et environ 12 à 18% de la population de plus de 60 ans. De nombreuses fonctions cérébrales, y compris l'apprentissage, la mémoire et la concentration, sont liées aux corrélats neuronaux du traitement sensoriel des acouphènes et, pour les personnes diagnostiquées avec un « acouphène de type central », cela peut être considéré comme un « signe mou » de maladie neurodégénérative du système nerveux central, selon des rapports scientifiques. La maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson sont toutes deux des « maladies neurodégénératives, caractérisées par une perte graduelle et progressive de la fonction neuronale de manière anatomique ou physiologique ». Les acouphènes chroniques peuvent souvent exister avec une déficience auditive, et il existe des recherches qui montrent un lien entre la perte auditive et la démence. Des études antérieures ont montré un lien entre les acouphènes et le dysfonctionnement cognitif, y compris le contrôle exécutif de l'attention et la mémoire de travail, selon l'article.

Les auteurs ont conclu que les patients souffrant d'acouphènes peuvent présenter un risque plus élevé de ces deux maladies. On pense également que la présence de diabète sucré et de traumatisme crânien augmente le risque de maladie d'Alzheimer, tandis que les traumatismes crâniens, les maladies cérébrovasculaires et l'arthrose pourraient augmenter le risque de maladie de Parkinson plus tard.

Lucile Perreau