Après le Sénat, les demandes des audios à l'Assemblée

Question à l'Assemblée Nationale


Marielle de Sarnez, députée de la 11ème circonscription de Paris, porte la parole des audios à l'Assemblée Nationale

Après la question au gouvernement portée au Sénat par la sénatrice de la Marne Françoise Férat, c'est au tour de la députée de la 11ème circonscription de Paris Marielle de Sarnez (Mouvement Démocrate et apparentés) d'attirer l'attention du ministre des solidarités et de la santé sur les demandes des audioprothésistes. 

Elle met en avant la revendication de l'UNSAF, en tant que représentant des audioprothésistes, de bénéficier d'un cadre professionnel rénové pour la mise en œuvre du « 100 % santé ». 

Elle souligne que seuls 35 % de la population atteinte par ces troubles auditifs sont actuellement appareillés, un taux très inférieur aux voisins européens. « Il apparaît donc nécessaire d'établir des règles de bonnes pratiques opposables afin d'encourager les Français à s'équiper de prothèses auditives », précise-t-elle. 
Elle demande également en parallèle que soit menée une réflexion sur la formation des audioprothésistes afin de tenir compte des techniques d'explorations fonctionnelles et de réhabilitation auditive qui ont connu une profonde transformation depuis une vingtaine d'années. 

Le ministère n'a pas encore fourni de réponse sur ses intentions sur ce dossier.

 

Nathalie Bloch-Sitbon