Etude scientifique : la sophrologie est-elle efficace contre les acouphènes ?

Publication Scientifique


Un nombre important de patients avec un handicap moyen à lourd, déclare qu’il a été ramené à un stade modéré avec une prise en charge par la sophrologie.

Une première étude scientifique française portant sur un protocole de sophrologie dans le cadre d’un traitement d’acouphènes subjectifs, a dévoilé des résultats encourageants pour les patients atteints de cette pathologie. Elle a été publiée dans les Annales Françaises d’Oto-Rhino-Laryngologie et de Pathologie Cervico-Faciale.

Cette étude très attendue dans le monde de l'audition a été dirigée par Patricia Grévin, la fondatrice du Pôle Sophrologie et Acouphènes, et co-signée par la sophrologue Claire Duval ainsi que trois médecins ORL. Elle a pour but d’évaluer l'efficacité d'un protocole de sophrologie adapté à la prise en charge des acouphènes subjectifs. Elle mesure la diminution du handicap induit par des acouphènes, perçue par les patients.

 
Au total, 17 praticiens ont participé à cette grande étude et 140 patients, âgés de 18 à 83 ans, ont suivi un protocole de 6 à 8 séances de sophrologie sur une période de 2 à 4 mois. Le handicap des patients a été mesuré via l’échelle THI (Tinnitus Handicap Inventory). L'impact a été évalué sur la progression avant et après traitement sur l'inventaire des handicaps acouphènes (THI), un questionnaire validé mesurant le handicap induit par les acouphènes.
 
Résultat, les scores moyens de THI se sont améliorés de plus de 20 points dans 59,2% des cas. L'amélioration était indépendante de la durée des acouphènes et de l'origine (traumatisme acoustique ou choc émotionnel), et concernait les trois sous-échelles THI (fonctionnelles, catastrophiques et émotionnelles). Les auteurs de l’étude conclus que le présent protocole de sophrologie réduit l'intrusion et apporte des résultats plus que satisfaisants. Cependant, d'autres études, avec un groupe témoin, sont nécessaires pour confirmer l'efficacité par rapport à la liste d'attente ou à d'autres traitements validés tels que les thérapies cognitivo-comportementales ou l'utilisation d'aides auditives ciblées.
 

Lucile Perreau