Bloquer le bruit par une simple injection ?

Sciences


Des expérimentations réussies sur les souris

Imaginez qu’il suffise, à l’avenir, afin de protéger son audition de bloquer les sons trop forts par une simple injection chimique… Une piste suivie par des chercheurs de l’Iowa qui ont testé leurs travaux sur des souris.

Un médicament injecté dans la cochlée des souris a permis de prévenir les pertes auditives sans affecter leur qualité d'audition, d'après des travaux réalisés par l’équipe du Pr. Steven Green de l’université de l’Iowa.
Avec son équipe, il a découvert que le principal facteur de traumatisme de l'audition par un son trop fort est la suractivation d'une classe particulière de récepteurs, situés sur la cochlée, réagissant au glutamate et perméables au calcium. Ils ont montré que l'administration à des souris d'un inhibiteur sélectif de cette classe de récepteurs du glutamate prévient la perte d'audition lorsque les animaux sont exposés au bruit. De plus, ce composé n'agissant que sur les récepteurs perméables au calcium, il permet de protéger sans empêcher d'entendre.
Le Pr. Green et son équipe travaille dorénavant sur les moyens de mettre à profit cette découverte pour les humains, notamment en trouvant de nouveau moyens d'administration... Actuellement, le produit est directement injecté dans la cochlée de l'animal.

 

Nathalie Bloch-Sitbon