La nouvelle aide auditive de Starkey, Livio Edge AI, dévoilée lors de la Starkey Hearing Innovation Expo

innovation


Livio Edge AI

Lors de l'édition 2020 de son événement biennal sur l'innovation auditive à Las Vegas en janvier, Starkey a dévoilé Livio Edge AI, sa première aide auditive à utiliser l'intelligence artificielle pour suivre la santé du corps et du cerveau.

Livio Edge AI est présentée comme « une évolution majeure de la plateforme technologique Livio AI ». « Bien que l’industrie de l’audition ait subi un certain nombre de changements depuis que j’ai commencé à travailler sur les aides auditives il y a plus de cinquante ans, ceux-ci sont insignifiants par rapport à la transformation monumentale que nous vivons aujourd’hui chez Starkey », a délaré Bill Austin, fondateur de Starkey. « Quand il s’agit de révolutionner l’aide auditive, nous ne faisons que commencer ».

Les premières fonctionnalités connues de cette nouvelle aide auditive Livio sont tournées vers l'avenir. Elles proposent notamment une application conçue pour aider les soignants à suivre les activités de leurs proches, une autre pour améliorer l'équilibre et la stabilité d'une personne, des commandes et des rappels activés par la voix, une programmation pour fournir aux utilisateurs la possibilité d'effectuer des autodiagnostics sur leurs appareils, de nouvelles piles au lithium rechargeables et une toute nouvelle fonctionnalité connue sous le nom de mode Edge qui donne aux utilisateurs la possibilité de «créer l'environnement d'écoute le plus puissant possible» sur de courtes périodes. Elle disposerait d'une autonomie de plyus de 23 heures en écoute et 4 heures en streaming avec un temps de charge de 3,5 heures. Livio Edge AI devrait être disponible dès ce mois de février, dans un premier temps aux Etats-Unis.

La Starkey Hearing Innovation Expo a rassemblé plus de 3.400 professionnels de l’audition venus de 60 pays dans le monde afin d’explorer ce qui se profile à l’horizon dans le domaine de l’audition, de la santé et le bien-être en général.

Nathalie Bloch-Sitbon