Lancement du nouveau Conseil national consultatif des personnes handicapées

Nouvelle mandature


Discours introductif de Jérémie Boroy, Président du CNCPH (Photo CNCPH)

Le nouveau Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) a été lancé ce 22 janvier avec la volonté d'être plus moderne, plus représentatif et plus inclusif.

Son nouveau Président, Jérémie Boroy, fortement engagé dans les associations touchant au handicap et sourd de naissance, a dressé les principales lignes d'action de sa mandature avec la ferme volonté de « faire bouger les lignes».

Il met en avant l'accessibilité au sein du CNCPH avec des « cartons d'accessibilité », pour réguler les échanges à travers des cartons de couleurs, une captation live des échanges avec une diffusion sur les réseaux sociaux. Mais il plaide également pour une accessibilité de la communication publique et gouvernementale et pas seulement lorsqu'il s'agit de handicap. Il souhaite que le discours politique devienne « facile à lire et à comprendre, sous-titrage et langue des signes et conformité au RG2A que ce soit en direct, en différé, en vidéo, sur papier ou en digital ». A ce sujet, Jérémie Boroy a insisté sur l'accessibilité du processus électoral. Il souhaite organiser un événement dédié aux candidats aux prochaines municipales et à leurs équipes de campagne afin de partager des recommandations pratiques avec les candidats pour qu'ils puissent s'adresser à tous les électeurs, quels que soient leurs handicaps.

Jérémie Boroy souhaite que le CNCPH puisse être mobilisé en amont de la présentation des projets de loi en conseil des Ministres : « Ne nous contentons plus d'une simple fiche sur le 'volet handicap' du projet de loi, et partons du principe qu'a priori, chaque projet de loi est une opportunité de réduire ou de supprimer des situations de handicap ».

Le CNCPH se dotera, par ailleurs, de ses propres indicateurs, pour livrer un état des lieux de la situation des personnes handicapées et de leurs familles et mesurer son évolution : accessibilité du cadre bâti, accès à la formation, accès à l'emploi, accès aux soins, compensation du handicap, réel reste à charge…

Pour soutenir tous ces sujets, le Présidents du CNCPH ambitionne de développer les collaborations avec d'autres instances telles que le Défenseur des droits, le CESE, le Conseil national de l'inclusion dans l'emploi, le Conseil national du numérique, le Conseil supérieur de l'audiovisuel, ou encore la SACEM, le CCAH…

 

Nathalie Bloch-Sitbon