Fondation pour l’audition : Les lauréats scientifiques 2019 dévoilés

Prix scientifique


Crédit : Fondation Pour l'Audition / Twitter

La Fondation pour l’Audition récompense chaque année des scientifiques pour leurs travaux dans le domaine de l’audition. Organisée le 14 novembre 2019, cette édition a récompensé un chercheur et un médecin.

Crées en 2013 par la Fondation pour l’audition, les prix scientifiques pour l’audition sont l’occasion de récompenser et mettre en valeur les travaux de scientifiques en France et à l’étranger, ainsi que l’avancée de leurs recherches dans le domaine de l’audition. Chaque année, jusqu’à trois titres peuvent être décrochés : le prix de l’émergence scientifique pour la recherche clinique, le prix de l’émergence pour la recherche fondamentale et le grand prix scientifique. Pour l’édition 2019, dont la soirée de remise de prix s’est déroulée le jeudi 14 novembre, deux scientifiques ont été récompensés. 
 
Le grand prix scientifique 2019 revient à Jeffrey R Holt, professeur d’Otorhinolaryngologie et de neurologie à l’hôpital pour enfant de Boston, qui dirige parallèlement le laboratoire de recherche pour la génétique et la physiologie de l’oreille interne à la faculté de Médecine d’Harvard. Le grand prix, ainsi qu’une récompense de 100 000 € lui reviennent pour ses découvertes sur le rôle clé d’une protéine importante du système auditif. Pour ce scientifique passionné, « les cellules sensorielles sont les plus belles du corps humain ». Le travail du Pr Holt s’articule autour des gènes et des protéines de l’oreille interne, pour lesquelles il tente de comprendre pourquoi les mutations génétiques entraînent des dysfonctionnements. Afin de répondre à cette interrogation, il s'est entouré d’une équipe d’étudiants de la faculté de médecine de Harvard, de post-doctorants ainsi que de techniciens de laboratoires. Ainsi, l’équipe de chercheurs a découvert que la protéine TMC1 permet de convertir des ondes sonores perçus par l’oreille, en signaux électriques. Ces derniers sont ensuite décodés et traités par le cerveau. Depuis, le professeur tente d’instaurer des essais en thérapie clinique dans le but de restaurer les fonctions auditives et vestibulaires des personnes sourdes et malentendantes. « Je suis très reconnaissant d’être lauréat du prix scientifique pour l’audition. Je pense que cette opportunité va permettre de partager non seulement le travail de mon laboratoire mais également celui de toute la communauté de l’audition », a conclue le Pr Jeffrey R Holt. 
 
 
Deuxième lauréat récompensé lors de la remise de prix, le docteur David Bakhos a reçu le prix de l’émergence scientifique, ainsi qu’une récompense de 40 000 € pour ses recherches cliniques sur les marqueurs neurophysiologiques de la surdité. David Bakhos est professeur en ORL dans le domaine clinique et chirurgical, membre d’une équipe de l'Inserm pour la recherche et enseigne à la faculté de médecine de Tours. Il a pour objectif de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans le cadre de la surdité d’origine cochléaire. Ses recherches lui ont permis de constater qu’un an après la pose d’un implant, les zones auditives du cerveau du patient souffrant d’une surdité unilatérale se réorganisent, et la restauration de la fonction d’écoute bilatérale. Cette découverte, permet de comprendre davantage les mécanismes conduisant à une surdité. Elle permet également d’expliquer la variabilité des performances chez un patient avec une réhabilitation auditive. Le but ultime de ses recherches serait " que les patients n’aient plus du tout de prothèses auditives ". Pour former au mieux les prochaines générations de chirurgiens ORL à la chirurgie otologique, le Dr. Barkhos a mis au point un os temporal  (le rocher) artificiel, destiné à l’entraînement. Un programme de formation par simulateur à réalité augmentée est également en cours de développement. « J’espère que ma participation va permettre de renforcer encore plus les liens entre les équipes de recherches françaises », s’est exprimé David Bakhos. 

Antoine ERICHER