La surdité du terroriste de la préfecture de police mise en avant par les proches

Faits-divers


Michaël Harpon, terroriste présumé de la préfecture de police de Paris, souffrait de surdité

Selon des proches de Michaël Harpon, l'employé de la préfecture de police et terroriste présumé qui a fait quatre morts jeudi dernier, sa surdité serait une cause dans son passage à l'acte.

Interrogés pour l'émission Sept à Huit de ce 7 octobre, des proches ont détaillé la malentendance de Michaël Harpon. L'homme est responsable de la mort de quatre personnes jeudi dernier à la préfecture de police de Paris, et l'enquête cherche actuellement à déterminer ses motivations, en particulier à quel point elles étaient d'ordre religieuses.
Arsène travaillait avec Michaël Harpon depuis 2003. Il explique qu'il parlait très bien malgré son handicap. Qu'il avait des "dispositifs auditifs", qu'"il pouvait parfois avoir du mal à capter, mais en prononçant bien fort, il comprenait tout" a-t-il expliqué devant les caméras.

Michaël Harpon souffrait d'une surdité à 70%, apparue suite à une méningites infantile.

Dans le même reportage, une proche restée anonyme, elle-même sourde, rapporte qu'il vivait mal sa surdité. "Il m'a dit qu'il était frustré, ... qu'il était au même poste depuis très longtemps et qu'il voulait évoluer comme les entendants qu'il avait vu évoluer. Il se demandait pourquoi lui restait bloqué" a-t-elle expliqué.

Au-delà de cette question de sa surdité, l'enquête a surtout mis en lumière des éléments de radicalisation islamiste. 

Le reportage est voir ci-dessous : 





 

Corinne Couté