Apple lance des études médicales à grande échelle

Recherche


Credit : Apple

Le géant mondial de la téléphonie et de l’informatique a annoncé début septembre une collaboration avec plusieurs organismes médicaux dans le but de réaliser une série d’études médicale faisant intervenir les utilisateurs d’iPhone. L’audition sera au cœur de cette étude. 

Apple a annoncé le 10 septembre 2019 la mise en place d’une série d’étude médicale à grande échelle en collaboration avec plusieurs universités renommées. Ces études comprennent trois thématiques : mobilité et santé cardiaque ; santé des femmes ; impact de l’exposition sonore quotidienne sur l’audition. L’objectif principal est de faire intervenir un nombre de participants encore jamais atteint, en combinant l’utilisation quotidienne des produits Apple (iPhone, AppleWatch) aux études des instituts médicaux. Cette approche vise à démocratiser la façon dont mener une étude. La volonté de réaliser ces études à grande échelle marque une fois de plus le soutien d’Apple à la recherche médicale. La marque à la pomme avait déjà mis en place deux programmes informatiques en OpenSource (accès libre) dans le but de soutenir la recherche médicale. Les logiciels ResearchKit et CareKit permettent ainsi aux chercheurs de recueillir des données médicales, et créer des applications permettant à l’utilisateur de comprendre et gérer sa santé.

L’étude concernant l’audition nommée Apple Hearing Study sera réalisée avec l’Université du Michigan. En collectant des données utilisateurs au fil du temps à l’aide de l’application Recherche, il sera question de comprendre comment l’exposition quotidienne au bruit peut avoir un impact sur l’audition. « C’est pour nous une occasion unique de collaborer avec Apple afin de déterminer dans quelle mesure les activités quotidiennes affectent notre audition », a déclaré Dubois Bowman, directeur de l’Université du Michigan. « Les informations obtenues grâce à ce partenariat seront essentielles pour nous permettre de comprendre l’impact de diverses expositions au bruit sur la perte auditive, qui constitue un véritable problème de santé publique aux Etats-Unis ».
 


Credit : Apple

Ces données seront par ailleurs présentées à l’Organisation Mondiale de la Santé dans le cadre de son programme de prévention Make Listening Safe. Dr Shelly Chadha, responsable technique de l’OMS a déclarée : « L’organisation mondiale de la santé est heureuse de prendre note de l’annonce de l’étude Apple Hearing Study qui contribuera à notre initiative Make Listening Safe en améliorant notre compréhension des comportements d’écoute des utilisateurs. Les connaissances acquises grâce à cette étude contribueront aux futures actions de santé publique dans ce domaine. »

L’étude portant sur la santé des femmes sera réalisée en partenariat avec l’école de santé publique Harvard TH Chan et l’Institut national des sciences de la santé et de l’environnement. Celle concernant la mobilité et la santé cardiaque sera effectuée en partenariat avec le Brigham and Women’s Hospital (BWH) et l’American Heart Association. L’ensemble de ces études se concentre sur la population américaine. L’application Recherche sera donc uniquement disponible aux Etats-Unis.

Antoine ERICHER