L'UNSAF dénonce les pratiques d'Ideal Audition

profession


Crédit : Unsaf

Face à la dernière campagne promotionnelle proposée par Idéal Audition, le syndicat national des audioprothésistes est sorti de sa réserve pour alerter sur une pratique commerciale allant à l'encontre des valeurs de la profession. Le syndicat réclame la suspension de l'agrément des centres Ideal Audition.

Le distributeur d'appareils auditifs Ideal Audition a mis en place le 17 juin dernier sa nouvelle campagne publicitaire IA Connect , qui offre un iPhone 6s pour l'achat de deux appareils auditifs " Made for iPhone ". Cette promotion est jugée commercialement trop agressive par l'UNSAF, qui s'est exprimé dans un communiqué le 2 juillet 2019 : " Cette publicité mercantiliste est à l’exact opposé de ce pourquoi les Pouvoirs publics, les complémentaires et la profession ont conclu l’accord du « 100 % santé » : faciliter l’accès à ces biens de santé que sont les aides auditives. ". En rappelant que la prise en charge couvre le prix des aides auditive ainsi que le suivi par un audioprothésiste, l'UNSAF craint " que ces cadeaux commerciaux ne se fassent au détriment du temps de suivi du patient,  facteur clé de l'efficacité des aides auditives et de l'observance par les déficients auditifs".  Par cette publicité, le syndicat pense qu'Ideal Audition dénature le caractère de santé publique des produits et prestations de la profession, en les assimilant à des biens et services ordinaires de consommation courante.
Ainsi, le syndicat national des audioprothésistes alerte le Ministère de la santé, l’Assurance maladie, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) concernant les pratiques du distributeur d'aide auditives, pour non respect de l'article 3 de la Convention Nationale : "
Les fournisseurs s'interdisent de faire pression sur les assurés au moyen de colportage, par des ventes itinérantes, des ventes dites de démonstration, des ventes par démarchage et par correspondance (Code de la Santé Publique), ainsi que par des procédés à drainer la clientèle au moyen de dons de toute sorte, par des pressions auprès des organismes sociaux, ristournes aux praticiens sous quelque forme que ce soit, ou en se substituant aux médecins par la pratique illégale de l'audiométrie clinique. (…) L'audioprothésiste a la faculté d'informer les assurés sociaux sur la nature de son activité ; cette information doit présenter un caractère général précisant essentiellement son lieu d'exercice et le type de matériel qu'il délivre ". Souhaitant rappeler le cadre réglementaire de la Convention nationale pour garantir " une évolution vertueuse de la profession",  l'UNSAF réclame une réponse ferme et rapide des Pouvoirs publics : la suspension immédiate de l'agrément des centres Ideal audition. 

Antoine ERICHER