Le Futuroscope prend des mesures préventives contre la fatigue auditive

PREVENTION AUDITIVE

OROSOUND

Afin d’assurer un bien-être sonore à ses animateurs, le parc d’attraction s’est muni de la technologie anti-bruit de l’entreprise française OROSOUND.

Avec près de deux millions de visiteurs par an, le Futuroscope est le deuxième parc d’attraction de France en termes de chiffre d’affaires. Vingt-cinq attractions à thème technologique, scientifique, d'anticipation et ludique y sont proposées. Si chacune d’entre elles possède un environnement sonore qui lui est propre, certaines animations – principalement celles d’intérieurs – émettent des bruits particulièrement contraignants pour les animateurs d’attractions.

Pour permettre à ces salariés de travailler dans un bien-être sonore, la direction du Futuroscope a donc décidé de réduire le niveau du bruit de certaines de ces attractions. Ce fut le cas notamment pour « Dans avec les robots ». « Sur cette attraction, nous nous sommes rendu compte à plusieurs reprises que nous atteignons le seuil autorisé de 85 décibels lors de pics », précise Laetitia Riveron, Directrice des Ressources Humaines du Futuroscope. « Sachant que la fatigue auditive apparaît lors d’une exposition supérieure à 75 décibels, nous avons décidé que le seuil à ne pas dépasser pour assurer le bien-être de nos animateurs serait de 74 décibels. »

Autre mesure pour permettre aux animateurs de se protéger du bruit, la récente collaboration entre le Futuroscope et la jeune entreprise française OROSOUND, spécialiste dans le développement innovant de technologies anti-bruit. En travaillant main dans la main avec la médecine du travail du Futuroscope, la PME a en effet adapté sa technologie anti-bruit, les écouteurs Tilde®, pour les mettre à disposition du Parc. « Grâce à un développement réalisé par l’équipe d’ingénieurs de Orosound spécifiquement pour le Futuroscope, les écouteurs utilisés par leurs collaborateurs offrent une annulation de bruit de -18 décibels, ajustable jusqu’à -30 décibels » peut-on lire au sein du communiqué d’Orosound. « L’équipe de « Danse avec les Robots » n’est donc jamais exposée à un niveau de bruit susceptible de générer de la fatigue auditive, ce qui améliore nettement leur qualité de vie au travail. »

T.V