L’OMS associe les troubles auditifs au risque de démence et de déclin cognitif

ETUDE/PREVENTION

Istcok

Dans un récente recommandation, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime que le "dépistage, suivi de la fourniture de prothèses auditives, devrait être proposé aux personnes âgées" dans son rapport sur la prévention des risques de démence et de déclin cognitif.

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rendu publiques ses recommendations concernant la prévention de la démence. L'organisation recommande de vivre sainement pour réduire les risques de déclin congnitif, alors qu'une augmentation du nombre de personnes souffrant de ces pathologies est attendu dans les prochaines années. « Au cours des 30 prochaines années, le nombre de personnes atteintes de démence devrait tripler. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire le risque de survenue de la démence. Les données scientifiques rassemblées en vue de l’élaboration de ces lignes directrices confirment ce que nous soupçonnons depuis un certain temps, à savoir, que ce qui est bon pour notre cœur l’est aussi pour notre cerveau » a déclaré, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Si les recommandations principales pour réduire les risques de démence sont la pratique d'une activité physique régulière, ne pas fumer, la réduction de sa consommation d’alcool, le contrôle de son poids et de son alimentation ou encore de surveiller son diabète et son cholestérol, l'utilisation d'aides auditives y est également pointée.

Si certains troubles, comme l'hypertension, le diabète, l'hypercholestérolémie, l'obésité et la dépression, peuvent être associés à un risque accru de démence, c’est également le cas du déficit auditif. 

Pour autant, elle précise malgré tout qu'elle ne dispose pas de « suffisamment de données factuelles pour recommander l'utilisation des prothèses auditives en vue de réduire le risque de déclin cognitif et/ou de démence. » Concernant la prise en charge de la perte auditive, l’OMS préconise un « dépistage, suivi de la fourniture de prothèses auditives, devrait être proposé aux personnes âgées aux fins de l'identification et de la prise en charge rapides de la perte auditive, conformément aux lignes directrices ICOPE de l'OMS. »

Quoi qu’il en soit, pour le syndicat national des audioprothésistes (UNSAF), ces nouvelles recommandations de l’OMS confirment « le rôle essentiel du dépistage et l’appareillage auditif pour la santé et la qualité de vie des patients ». Elles relégitiment également le « 100% » en audioprothèse qui « s’inscrit pleinement dans le cadre de la prévention »

La démence et le déclin cognitif constituent ces dernières années un véritable problème de santé publique. Aujourd’hui, l’organisation mondiale de la santé estime qu’entre 5 et 8 % des personnes âgées de 60 ans et plus sont touchées par la démence.

Les lignes directrices de l’OMS :
https://www.who.int/mental_health/neurology/dementia/french_foreward_executive_summary_dementia_guidelines.pdf
Plus d’infos au sein du communiqué de l’UNSAF :
http://www.unsaf.org/doc/CP_Unsaf-OMS_-_05_06_2019.pdf

T.V