Les opportunités et les risques de la digitalisation vu par les audiologistes

tele-audiologie

 Le développement de ce que l’on appelle la « télémédecine » a fait l’objet de nombreuses discussions dans le secteur de la santé dernièrement. Ce mode de fonctionnement qui s’impose de plus en plus dans les cabinets médicaux, conquèrent progressivement le secteur des soins auditifs.
 Les outils de communication modernes permettent désormais d’assister les patients par e-mail, chat, liaison audio ou vidéo et non plus uniquement en face à face dans leur centre d’audiologie local. Dans cet article, nous dressons un état des lieux de la recherche, des opportunités et des risques de la digitalisation pour les aides auditives.

Pourquoi utiliser l’e-Audiologie ?
De nombreux audiologistes voient l’e-Audiologie comme un moyen d’aider les patients à surmonter les distances et les restrictions de mobilité, offrant ainsi un accès rapide et pratique aux services, du moins en théorie. Mais l’eAudiologie peut-elle (et devrait-elle) vraiment remplacer une consultation en face à face dans un cabinet traditionnel ? Quels sont les services et l’assistance que l’on peut raisonnablement offrir à distance et pour quels patients cette nouvelle approche peut-elle être attrayante et bénéfique ?
 
Au cours des dernières années, les chercheurs se sont penchés de façon intensive sur ce sujet. Pourquoi est-ce intéressant de réfléchir à l’e-Audiologie et de mener des recherches dans ce domaine ? D’une part, nous disposons de connexions Internet plus rapides et plus stables, ainsi que d’une familiarisation accrue des groupes cibles avec les applications en ligne et mobiles, ce qui améliore les conditions d’adoption par les usagers.
D’autre part, nous atteignons les limites du modèle de soins personnels : un nombre grandissant de personnes souffrent de perte auditive et les personnes concernées vieillissent et doivent donc faire face à des restrictions de mobilité croissantes. C’est particulièrement vrai pour les pays en voie développement, où il peut y avoir un audiologiste pour 650 000 habitants, une visite chez un audiologiste peut nécessiter de nombreuses heures de déplacements difficiles.
 
Des méta-analyses (Broens et al., 2007 et Hailey & Crown, 2000) ont montré qu’un système informatique fiable, ainsi que la volonté des participants de l’utiliser, sont des conditions préalables importantes pour que la télémédecine soit un succès. Par ailleurs, il a été démontré que plus de 3 utilisateurs finaux sur 4 sont ouverts à l’eAudiologie (étude interne de Phonak, 2018).  
Pour lire l'intégralité de cet article Audio Infos n°236, abonnez-vous ici ou connectez-vous à votre espace.

Graham Hilton & Tania Rodrigues