Rapport Libault " Grand âge et autonomie " : l'audition en vedette

rapport libault


crédit: Daisy-Daisy / iStock

Chargé par la Ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn de diriger la concertation " Grand âge et autonomie ", Dominique Libault a rendu son rapport le 28 mars dernier. L'audition est désignée comme un élément primordial du bien-vieillir des personnes âgées.

Agnès Buzyn s'est vu remettre le 28 mars 2019 le fruit de six mois de consultation s'appuyant sur l'organisation d'ateliers, de forums régionaux complétés par une consultation citoyenne réunissant 1,7 million de participations. Le rapport Grand âge et autonomie est " la traduction la plus fidèle possible " des contributions de tous les acteurs selon Dominique Libault, actuel président du Haut conseil au financement de la protection sociale, chargé de diriger ce rapport.

 

Le rapport "Grand âge et autonomie" souhaite aborder une nouvelle approche de la prévention, s'appuyant sur les recommandations récentes de l'OMS. Ces dernières prévoient la surveillance et le maintien de cinq "capacités intrinsèques" qu'il convient de maintenir le plus longtemps possible, à savoir : la mobilité, des fonctions sensorielles (audition et vision), la cognition, le psycho-social et la nutrition. Les troubles de l'audition ayant des effets directs et indirects sur ces cinq autres capacités, le rapport met en évidence l'importance qu'apporte l'utilisation d'aides auditives. Au-delà de corriger les troubles de l'audition, les solutions aux problèmes auditifs agissent sur le bon fonctionnement des cinq "capacités intrinsèques" en évitant le risque de démence, de dépendance et de dépression.

 

Ce rapport préconise par ailleurs la réalisation de recherche fondamentale et clinique en matière de vieillissement. En novembre 2018 le Conseil de l'âge du HCFEA (Haut Conseil de la Famille, de l'Enfance et de l'âge) a fait le constat que " la sensibilisation aux déficits sensoriels semble particulièrement importante pour la prévention du risque d'isolement et de la perte d'autonomie chez les personnes âgées".

De son côté, l'UNSAF (Syndicat National des Audioprothésistes) a salué le rapport. Il indique dans un communiqué la volonté des audioprothésistes de s'engager d'avantage en faveur du maintien de l'autonomie et des stratégies de prévention liées au " bien-vieillir ". Le syndicat se satisfait de l'ambition d'ensemble et de la qualité de ce rapport en soutenant l'initiative de ce dernier.

Antoine ERICHER